samedi 12 octobre 2019

samedi 12 octobre - ...à propos de trois nouveautés fort différentes...

Les circonstances ne sont guère propices à l'écoute de disques en général et à l'écoute d'accordéon en particulier. Mais on ne rend pas les armes. On se contentera, à l'occasion de tel ou tel marché à l'hyper, de partir à la recherche de quelque nouveauté. Avec obstination. C'est ainsi qu'avec Françoise en furetant dans les rayons de musique au Parvis on a repéré ces trois nouveautés dignes d'intérêt. Chacune dans son genre et son style spécifique :

- Un quatuor, encore de nous inconnu, "Mediterranean quartet". Du trad ouvert à diverses influences. Le monde méditerranéen comme tronc commun, comme source vive. Guitare électrique ;violon, chant ; accordéon, saxophone ténor ; percussions. Un certain clacissisme.

- "Troubadours" de Sylvain Rifflet. Inspiration venue d'une profonde admiration pour des troubadours qui ont jadis existé. Vraiment ! Trompette, percussions, clarinette, saxophone. Françoise avait repéré la sortie de cet album depuis déjà longtemps. On admire le son de S. Rifflet. On n'est pas déçu.  On le retrouve avec bonheur. Une musique qui s'écoute en boucle . Une musique à certains égards hypnotique et fascinante. J'y ai reconnu en titre 1  des accents de Satie.  Mais S. Rifflet, c'est d'abord une inspiration et un son spécifiques. De disque en disque, continuité !

Entre parenthèses, des remarques et des aperçus fort justes et pertinents sur cet album. Puisés à la source même. Du côté de Jazz Magazine. Evidemment ! Suivre le lien...
https://www.jmp.fr/artistes/item/root/sylvain-rifflet-troubadours.html




- "Goldberg Variations", Vincent Van Amsterdam, accordion". Une version pleine de finesse et de légèreté des célèbres variations. Une sorte de nouveau monde. Ce disque, c'est le responsable des cds qui l'avait sorti des rayons et mis à part pour nous. Cette attention nous touche. Il est spécialiste de rock, mais notre recherche incessante le touche à son tour et du coup il s'intéresse à l'accordéon classique. In est vrai, comme il le reconnait, que les connexions entre le l'accordéon classique et la musique de rock sont nombreuses et comme naturelles. Bach, rock et jazz : une même famille ? Bach, l'inspiration sans limites… Ressource culturelle. inépuisable

Trois disques qui ont chacun son style et sa saveur propre. Plaisir et frustration. Des sons nouveaux certes plaisir de la découverte d'une part, manque de temps pour les goûter vraiment et à loisir d'autre part. Notons les : on y reviendra.


dimanche 29 septembre 2019

samedi 28 septembre - pulcinella ! spécial copinage...suite et non fin...

Pulcinella. Dernier opus à ce jour ; jour de sortie  dans les bacs : "ça" !  Forcément, pour nous, c'est le moment de la découverte. Un bel objet du point de vue graphique. Une belle finition ; la photographie du quartet, un beau portrait de groupe.
Je ne sais pourquoi cette photo caractérise au mieux l'identité de ce groupe : un sérieux certain, mais toujours un regard amusé sur le monde et en particulier sur les productions de Pulcinella.

Alors qu'en ayant écouté trois morceaux du disque, je cherchais des expressions dithyrambiques pour dire mon admiration et donc mon plaisir, pfff… tout mon texte comme aspiré dans quelque trou noir… Perdu ! Disparu sans laisser de traces. Quant aux trois morceaux, ils sont heureusement déjà bien repérés dans mon viseur :

- 3, "L'ivresse des profondeurs", 9;32
- 9, "J'ai caressé le chien du douanier", 4;49
- 10, "Liquide", 4;28

Trois titres bien dans la ligne et dans l'esprit de Pulcinella. Auxquels il faut ajouter l'emblématique titre 1 "Salut, ça va ?", 2;41. Un titre qui pourrait illustrer le style accueillant et décontracté de l'ensemble de l'œuvre du quartet.






Mais il faut dire encore que le titre choisi :"ça" évoque avec bonheur quelque énergie vitale. Une force qui émerge bousculant tout sur son passage, bousculant tout avant de s'assagir et de prendre forme.  Une forme musicale sui generis en toute harmonie et complicité des membres du groupe. Un quartet d'une stabilité remarquable au fil des ans. Stabilité que l'on éprouve dans leur créativité, qui parait sans limites, en tout cas pleine d'un bel avenir.

Citons donc..

- Ferdinand Doumerc, saxos, flutes, melodica,
- Florian Demonsand accordion, Elka organ
- Jean-Marie Serpin, contrebasse,
- Pierr Pollet, drums

Permanence et nouveauté :"Elka organ"... Promesse d'un son nouveau ; une couleur électronique venue d'ailleurs. En tout cas, c'est bien ça… Il y  a encore pour lev quartet de l'énergie à revendre. Nul doute que ce surplus d'énergie va dès demain se manifester sur scène. Avec de nouvelles trouvailles et de nouvelles explorations. Pulcinella : même et autre. Pareil au même et chaque fois inattendu.

ps. - je ne voudrais pas paraître pédant, mais, c'est bien sûr, il y a dans ce titre quelque allusion à Doc Freud et à l'inconscient. A approfondir : l'idée du "ça" comme expression d'un inconscient au travail et à l'œuvre. C'est pourquoi la musique de Pulcinella nous "parle" immédiatement.

ps.- je ne voudrais toujours pas paraitre pédant, mais, comme en fait foi la sélection ci-dessous, notre admiration pour les créations personnelles ou autres des membres de Pulcinella nous a permis de rassembler une douzaine d'oeuvres. On n'est pas peu fier !



lundi 16 septembre 2019

lundi 16 septembre - spécial copinage (2)

Message reçu ce matin au petit déj… Une info d'importance. On est impatient ! Bref ! Il faut voir le site (*) de Pulcinella. C'est urgent !


Bonjour à tous!
Voici ci-dessous la lettre d'actualité de Pulcinella. Je vous laisse en prendre connaissance.
Et puis voici une petite vidéo présentant notre rencontre de ces derniers jours à Bogota: https://www.youtube.com/watch?v=sIOjDh_cuM4
Bonne lecture!

lundi 16 septembre - spécial copinage (1)

Juste un signe en passant… avez-vous bien noté cette information ? Pour ma part, je l'ai découverte ce matin au petit déj… Je transmets. Notez bien ! C'est une belle nouvelle !


Bonjour,



J’espère que vous allez bien. 
Je vous adresse quelques nouvelles de la contre-attaque du Jazz Musette en cette rentrée automnale. 

Nouvel effectif pour Swing of France avec l'arrivée de Franck Thomelet à la batterie et Simon Mary à la contrebasse en prévision du nouvel album "la contre-attaque du jazz musette vol 2" (sortie 2020 chez Frémeaux & associés).
Nous continuons également nos aventures musicales à l'étranger avec une tournée en Chine (novembre 2020) et au Japon (janvier 2020).

Bonne journée,

Thomas Le Briz 06.41.73.28.06