jeudi 12 juillet 2018

jeudi 12 juillet - alerte agenda ! trois cds en attente...

Actuellement à Hossegor avec la tribu, je ne suis pas vraiment plongé dans le monde de l'accordéon. Plutôt dans celui de la météo et des marées. Je ne lui consacre en effet que trop peu de temps pour me tenir au courant de son actualité et encore moins, vu l'occupation de la villa, le Tour de France en diffusion continue et la Coupe de monde de football en Russie avec l'équipe de France qui vole vers la finale. Difficile d'échapper au ballon et au vélo et à l'air du temps ou de l'océan.

Malgré ces perturbations, je voudrais prendre note ici de trois cds en instance de sortie, dont j'attends le meilleur. Manière de ne pas les oublier le moment venu de leur sortie. Manière de préparer une belle écoute de rentrée.

1.- "L'amuseur" de Michel Macias. Sortie prévue en septembre. Un album solo, ce que fait fort bien Michel Macias ;  mais aussi un album qui évoque D. Brubeck, W. Montgomery, Rameau, Bach, etc...

2.- "Sfumato live in Marciac". Un disque ACT signé Emile Parisien. Avec comme invités J. Kühn, W. Marsalis, V. Peirani, M. Portal.

3.- "Living Being II" du Vincent Peirani Quintet avec T. Paeleman, J. Herné, Y. Serra, E. Parisien. Un autre disque ACT. Qualité assurée !

jeudi 5 juillet 2018

jeudi 5 juillet - à propos de "re focus"...

J'ai dit hier mon admiration pour le dernier opus de Sylvain Rifflet :"Re focus" et, subsidiairement, mon intérêt pour un article lumineux de Citizen Jazz consacré à ce saxophoniste et à cet opus. On pourrait s'en tenir là. Mais j'aimerais ajouter deux ou trois points de détail.

D'abord, à partir de cette analyse, on peut lire plusieurs autres articles de cette même revue. Un ensemble, je le répète, absolument lumineux, en tout cas très éclairant quant au parcours artistique de Sylvain Rifflet.

D'autre part, à l'écoute répétée de "Re focus", on sent avec évidence que cet artiste est animé par une véritable obsession créatrice qui donne à son œuvre cohérence, tâtonnements expérimentaux et unité dynamique. Une musique... chaque fois la même, chaque fois une autre, comme un rêve étrange et pénétrant.

Enfin, je ne saurais résister à l'envie de qualifier la musique de Sylvain Rifflet de musique qui va soie (sic) tant elle est fluide, douce et solide.  La rencontre du saxophone et d'un orchestre de cordes, découvrez la, c'est évident, elle va de soi(e).

mercredi 4 juillet 2018

mercredi 4 juillet- connaissez-vous "re focus" de sylvain rifflet ?

Rituel ! Les courses à l'hypermarché ! On vient de vider le caddy dans le coffre de la voiture. On hésite : retour direct à la maison ou détour par le Parvis, précisément par les rayons de disques ? On hésite peu. Françoise, en effet, a repéré un article de Citizen Jazz sur un opus de Sylvain Rifflet intitulé "Re Focus". Elle a l'intuition que c'est un album forcément intéressant.  

https://www.citizenjazz.com/Sylvain-Rifflet-3474893.html

L'article est un exemple même d'intelligence critique. On y découvre le projet de Sylvain Rifflet, son lien avec une œuvre fondatrice de Stan Getz, son travail à l'intersection  de la musique classique et du jazz. La rencontre entre son saxophone ténor et l'"Appassionato Orchestra", un orchestre d'une quinzaine de cordes : violons, altos, violoncelle, contrebasse, marimba, batterie, etc... Une rencontre étrange ; une réussite esthétique. Un projet audacieux !

Un album édité sous label Verve. Evidemment ! On pense à Stan Getz... On a envie d'écouter à nouveau son "Focus" de 1951...

En tout cas, il vaut la peine d'aller voir et entendre ce qu'il en est de cette œuvre si singulière :

- Sylvain Rifflet, "Refocus" au festival Europa Jazz 2018 avec le quatuor Appassionato, durée 50:31.

https://www.youtube.com/watch?v=MOPquzOw9vM

dimanche 1 juillet 2018

lundi 2 juillet - alerte agenda :"sfumato live in marciac"

Françoise, toujours en veille ou à l'affut de concerts, de sorties de cds ou de dvds, de documents YouTube et autres documents rares... Françoise donc m'a transmis cette information d'importance, à savoir que l'album suivant (cd + dvd) est référencé d'ores et déjà sur Amazon (18,47 euros):

"Emile Parisien Quintet
Sfumato Live in Marciac
with Joachim Kühn
Guests :
Wynton Marsalis
Vincent Peirani
Michel Portal

Label : ACT

Temporairement en rupture de stock. Sans doute en attente de sortie commerciale.

Quant à nous, on attend la sortie de ces deux disques avec grande impatience tant notre souvenir en est vif et enchanté. Mais pour en savoir plus, ci-dessous un article remarquable comme description et analyse de cette œuvre.

https://www.citizenjazz.com/Emile-Parisien-Quintet-3475878.html

dimanche 1er juillet - le tri-porteur maugein

.. reçu en date du 28.06. la newsletter de la manufacture des accordéons Maugein. Une newletter spéciale Nuits de nacre 2018. Il y est question du tri-porteur Maugein frères, qui est de retour à Tulle. Manifestement, il s'agit d'un engin mythique. Je cite :"Ce 26 juin 2018, le tri-porteur Maugein était de retour au bercail (musée des Armes de Tulle, en attendant son futur écrin qui sera le musée des accordéons et des savoirs faire de Tulle). Venez le découvrir samedi à 11 heures, 1 rue du 9 juin 1944. il est superbe".

Pour en savoir plus, ci-dessous le site qui m'a paru le plus complet et intéressant.

https://www.retromobilclubtulle.com/evenements/coup-de-jeune-pour-le-triporteur-lambretta-maugein

Mais, pour l'heure, ce que je retiens c'est cette information à savoir que le dit tri-porteur est en attente de son futur écrin, etc... etc... Information qui me rappelle l'anecdote suivante. C'était en début janvier 2006. Nous avions fait ce projet bizarre eu égard à la saison et à la neige d'aller visiter le pôle d'accordéons de Tulle. Après quelques tâtonnements, nous nous étions adressés à quatre jeunes gens dans un bureau, en sous-sol, soi disant destiné à l'accueil des visiteurs. D'abord, notre présence... à Tulle... début janvier... leur avait paru incongrue. Pour le moins... Mais la recherche du pôle les avait franchement fait rire. L'un d'eux m'avait même gentiment donné ce conseil : "Pour le pôle, revenez dans quinze ans".

Voyons. Calculons ! Quinze ans ? Rendez-vous en 2021 ! Patience donc.

D'ici là, peut-être reviendrons-nous aux Nuits de nacre pour visiter enfin les trésors du pôle. Et pour à nouveau retrouver les concerts des Nuits de nacre que nous n'avons pas rejointes cette année pour des raisons personnelles : empêchements familiaux, d'une part, et d'autre part choix esthétiques en dépit de la présence à ce festival de copains que nous apprécions au plus haut point. Peut-être !

mercredi 20 juin 2018

mercredi 20 juin - connaissez-vous "samourai" ?

"Samourai" !



C'est le nom d'un groupe d'accordéonistes, façon accordéon diatonique, à géométrie variable. Ils sont cinq, qui ont créé deux albums avec ce même titre. Plus exactement, ils sont 3 + 2. Soit :

- "Samourai", 2011 : Markkku Lepistöe, David Munnelly, Riccardo Tesi, Bruno Le Tron, Didier Laloy.
- " Samourai", 2017 : Riccardo Tesi, Markku Lepistöe, David Munnelly, Kepa Junkera, Simone Bottasso.

Pour l'un et l'autre disque, dix morceaux. En gros, cinq fois deux morceaux pour chacun des musiciens. Où l'on reconnait la Belgique, l'Italie, l'Irlande, la Finlande mais aussi encore l'Italie ou le Pays Basque...



Le premier des deux albums, je ne me souviens plus comment je l'avais acquis ; quant au second, je me rappelle, c'était à Trentels, par l'intermédiaire de Simone Bottasso après son concert. Je me rappelle les circonstances de cette acquisition mais depuis lors je l'avait oublié dans la pile des cds à écouter. Un hasard : une pile de disques qui perd l'équilibre. Une jolie redécouverte !

J'ai plaisir en effet à écouter ce disque pour deux raisons : d'abord, au plan intellectuel, disons même culturel, c'est une belle présentation du diatonique dans tous ses états. Studium dirait R. Barthes. Ensuite, l'écoute des différents morceaux est un plaisir simple, mais intense. Punctum dirait le même. Une grande partie de ce plaisir tient à la lisibilité des thèmes certes et à la virtuosité des interprètes, mais aussi à l'homogénéité et à la variété de l'ensemble.




Un disque à siroter avec, enfin, l'approche de l'été. Une certaine acidité ! Un charme certain.

nota bene.- lorsqu'on recense les accordéonistes qui ont participé à la réalisation de ces deux albums, on en compte 3 (album 1 et 2) + 2 (album 1) + 2 (album 2. Soit au total : 7. Sept samouraïs ! Ce n'est surement pas un effet du hasard !

lundi 18 juin 2018

lundi 18 juin - yvette horner est morte !

Yvette Horner est morte... J'ai trouvé que cette annonce, finalement prévisible eu égard à son âge, était passée avec beaucoup de discrétion dans les différents media. Pour ma part, j'ai visionné plusieurs documents montrant plusieurs moments de sa vie. Certains connus ; d'autres moins. Finalement, j'ai gardé celui-ci, ci-dessous...

https://www.youtube.com/watch?v=COTqjisIAwY