dimanche 30 août 2015

dimanche 30 août - accordéon et accordéonistes est arrivé-é-é...

Hier matin, fin de semaine, parmi plusieurs enveloppes et deux paquets de publicité, il est là, le numéro 155, septembre 2015, d' "Accordéon et accordéonistes". C'est un signe, voire un signal. C'est la rentrée ! En couverture, une photographie de Gus Viseur "le maître du swing".

En page 4, un Echo" signé Francis Couvreux, sur la présence de Beltuner au festival "Ville en musique" à Troyes. Elogieux ! Du coup, je me rappelle une certaine prestation du groupe, en pleine nuit - 3 heures - à Tulle. Je me rappelle Johan Riche. Il faisait très froid, place des frères Maugein, mais on ne s'en rendait même pas compte.

Pages 6 et 7, une photo de Gus Viseur et un article de présentation de Philippe Krümm sur celui-ci, sous-titré : "Attention génie !" Un article qui pourrait être comme un appel à recherches sur cet accordéoniste majeur. Page suivante, page 8, un article signé Sanseverino :"Gus et le swing selon Sanseverinino", autre manière de présenter Gus Viseur. La vision d'un poète. Un bel hommage.

Et puis, un dossier de douze pages de photographies. Au-delà de l'aspect informatif de ce dossier, des images émouvantes. Telles qu'elles, ces pages suffiraient à faire de ce numéro une excellente livraison. Certes ces photos demanderaient à être référencées et situées, mais déjà elles donnent rêver, elles suggèrent un style Gus Viseur, une certaine posture tirée à quatre épingles, comme on dit.

Mais le cœur de ce numéro, ce sont pour moi les pages 22 et 23, un article très documenté et argumenté de Francis Couvreux qui fulmine contre la mauvaise qualité, en général, des éditions et autres compilations de Gus Viseur. Il retient, sortant du lot médiocre, deux albums : "Gus Viseur à Bruxelles", Paris Jazz Corner, 2000, et "De Clichy à Broadway", réédition par Universal, dans la collection "Jazz in Paris, d'un vinyl de 1962. Ce jugement me ravit car, moi-même, je n'ai retenu que ces deux albums pour notre discothèque, les autres m'ayant paru en effet assez foutraque et bien mal documentés. Des compil' à la va comme j'te pousse.

Page 26, la toujours très culturelle page d' "Accordéons d'antan, accordéons lointains", signée Gérard Dôle. Commentaire plein de finesse d'une carte postale pleine d'humour, intitulée "Survivors of St Pierre, Martinique". Savoureux. A déguster !

Puis le cahier Pédagogie",  puis "La Gazette du Musette"... Un cahier toujours riche d'informations théoriques, techniques et pratiques, une véritable ressources de formation ; une gazette qui n'est pas mon "truc".

Dans les pages "Agenda", je retiens le 20ème "Grand Soufflet" en Ile et Vilaine et, du 17 au 20 septembre, les 28èmes "Nuits de nacre" à Tulle.

Je suis enfin content de retrouver dans la rubrique "Chroniques" deux albums que j'ai bien appréciés :

- "Le troisième temps" de Sophie Cavez et Baltazar Montanaro, situé en Trad', mais à mon sens d'une originalité qui dépasse ce cadre,
- "Au fil du temps" de Kiss & Bye" : Sonia Rekis, accordéon chromatique, voix, batterie et Yann Gerardin, basse, voix, batterie, guitare. Un album marqué par diverses influences bien assimilées  et appropriées par le duo mais surtout un vrai disque de jazz, plein de créativité et de personnalité. En tout cas, un disque vers lequel on revient régulièrement, toujours avec le même plaisir car sa musique est singulière. Une belle dernière note pour cette livraison de septembre.

Sans oublier l'improbable mais insubmersible "Le meilleur pour la fin"... Les amateurs de Gus Viseur apprécieront, de même que les rédacteurs des pages jusqu'à celle-ci, la 81ème.





0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil