samedi 10 décembre 2016

dimanche 11 décembre - accordéon et accordéonistes est arrivé-é-é...

"Accordéon et accordéonistes" est arrivé. Dernière livraison de mon abonnement en cours. Décembre 2016, n° 169. Abonnement qu'évidemment j'ai renouvelé depuis le mois de novembre. Pas de rupture à craindre. Forcément, pour qui s'intéresse d'une façon ou d'une autre à l'accordéon, s'y abonner est indispensable : ça ne se discute pas, même si je regrette que beaucoup de pages, notamment les échos, soient pour moi sans intérêt. Mais, bon, le pli est pris : je rempile pour une nouvelle année.

Je retiens donc...

- Pages 4-6. "L'instant Contet", trois pages de texte et de photos de Pascal Contet. En titre :"Décembre à Timisoara". Trois pages un peu décalées par rapport au style de la revue, trois pages qui savent insérer l'accordéon dans un espace authentiquement culturel. Une réflexion très personnelle. Tellement bien documentée et profondément affective qu'elle nous intéresse et nous émeut. Merci Pascal... Que ta rubrique dure !

- Pages 7-19. "Echos". Dont je retiens :"Rien". Noël approche. Une belle collection de ravis de la crèche. Avec accordéons et sourires de circonstances.

- Pages 20-27. Un article consacré à la Tête d'affiche : " Les naufragés, corsaires rockab' celtes folk trad' ". Un article de propos recueillis par François Guibert : complet, approfondi, très intéressant. Un article, sinon de fond, du moins, comme je l'ai dit, approfondi. En prime, des portraits signés Raphaël Rinaldi. La classe ! De la belle photo !

- Pages 32-34. Un entretien signé François Mauger avec André Minvielle. Article court, mais fort intéressant sur son parcours. Des réflexions très pertinentes et très personnelles sur Bernard Lubat, Marc Perrone, Bruno Maurice, Lionel Suarez...

- Pages 56-62. Rubrique "Pédagogie". Des textes de J. Mornet à propos de la recherche de la musicalité ; d'autres de Frédéric Deschamps à propos de trois œuvres de Gorka Hermosa. Très intéressant ! Trop technique pour mon absence de connaissances musicales, mais néanmoins intéressant.

- Page 82. A la rigueur, je retiens, dans la rubrique "Le meilleur pour la fin", un texte signé Gérard Viel et intitulé "Cordes à bretelles, un symphonique de poche". Trois musiciens normands qui revisitent à leur manière le répertoire classique : accordéon, piano, violon  / accordéon touches boutons, accordina / contrebasse, chant".

Voilà ! sauf erreur de calcul, un peu plus de vingt pages sur un peu plus de quatre-vingts ont rencontré mes intérêts.











0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil