jeudi 22 août 2013

jeudi 22 août - à propos du new meeting quartet

Françoise tient en très haute estime l'album du New Meeting Quartet "Lusitania". Pour entretenir cette admiration, elle l'écoute souvent. Quant à moi, si je partage son sentiment, je viens de me rendre compte que je ne l'ai pas écouté depuis quelque temps et que du coup ma mémoire a perdu le souvenir de cette musique. Je me rappelle cependant qu'il s'agit d'un accordéon, Thierry Ravelli, qu'il joue sur un Victoria Model AC 420, d'un piano, Xavier Triviaux, d'une contrebasse, Jean-Pierre Babarit et d'une batterie, Jean-Christophe Galliano.

Encore seul à Pau, j'ai donc décidé de me replonger dans l'écoute de cet album. Dix titres. Huit signés par Xavier Triviaux, plus, si je puis dire, deux invités : Serge Gainsbourg pour "La Javanaise" en 5 et  Hermeto Pascoal pour "Bebê" en 8.

L'ensemble des titres est encadré par une "Toute petite valse" en 1 et "Quiet Song" en 10. Ce choix n'est évidemment pas innocent et il place l'album sous le signe de la modestie, du calme, d'une certaine quiétude et, pour tout dire, d'une sorte de démarche méditative ou proche de la rêverie. Le fait que huit titres soient du même auteur, le pianiste du quartet, donne une très grande unité à l'ensemble. On perçoit clairement une même inspiration qui traverse tous les morceaux. Un fil rouge qui n'interdit pas les variantes, mais qui marque clairement une origine, une source commune.

Pour ma part, j'aime beaucoup la "Toute petite valse", "Lusitania" et "Harlem-Manhattan", même si en fait tous me plait dans cet opus.  De manière générale, j'ai bien apprécié le jeu à la fois percussif  et délicat de X. Triviaux - je comprends l'admiration de Françoise pour celui-ci - ; j'ai bien apprécié aussi le jeu de T. Ravelli et le son de son Victoria, à la fois ample, très présent, et plein de finesses. Quant à la contrebasse et à la batterie, que dire, sinon que c'est une section rythmique qui, suivant les propres termes de Richard Galliano, soutient le piano et l'accordéon "avec swing et groove" C'est un expert qui le dit. Mais, même quand, comme moi, on n'est pas spécialiste, ça saute aux oreilles.

Mais, bon, je me rends compte que je manque singulièrement des notions ou concepts nécessaires pour analyser vraiment et les morceaux de "Lusitania" et mes propres impressions. Je perçois et je sens bien certaines "choses", mais les mots me font défaut pour en donner une traduction verbale. Finalement donc, le mieux est que je m'en tienne à deux références. Chacun ainsi pourra évaluer son degré d'accord avec mon enthousiasme.

- "Harlem-Manhattan" sur YouTube
http://www.youtube.com/watch?v=gA90hqryij4

- le site My Space du quartet où l'on trouve plusieurs morceaux, dont certains ne figurent pas dans l'album.
https://myspace.com/newmeeting4

Bonne écoute !




0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil