jeudi 19 janvier 2017

vendredi 20 janvier - où l est question de deux concertistes...

J'ai dit, dans des articles récents, comment j'avais fait la découverte, en grande partie fortuite - mais il n'y a pas de hasard qui résiste à l'obstination - de deux concertistes :

- Ksenia Sidorova, en particulier avec son album "Carmen" publié en 2016 chez Deutsche Grammophon
- Francesco Gesualidi avec son album consacré à Frescobaldi, Gesualdo et Solbiati, publié en 2017 par Brillant Classics.


Le hasard de la rencontre sur mon bureau de ces deux accordéonistes est une véritable chance. En effet, il se trouve que K. Sidorova joue sur accordéon Pigini alors que F. Gesualdo joue sur "Bugari Armando" : deux instruments de concert prestigieux. Dont ils tirent des effets opposés dont les images de couverture donnent déjà une bonne idée : K. Sidorova, de toute évidence, admire le personnage de Carmen et je crois pouvoir dire qu'à certains égards elle s'identifie à l'héroïne de Bizet. Une photo en rouge et noir : passion, amour et tragédie. Son accordéon à touches piano pose avec elle, inséparable compagnon, pour ne pas dire complice. Elle-même fixe de son regard noir le monde qui l'entoure. Tout au contraire, F. Gesualdo se présente dans une image en noir et blanc. Blanc son visage extatique ; blanches ses mains d'accordéonistes. Avec un instrument à touches boutons qui se confond avec sa chemise noire et sa poitrine. Le soufflet de son accordéon comme ses poumons.

L'une interprète dix morceaux de "Carmen" accompagnée par un orchestre considérable ; l'autre joue solo des pièces de Frescobaldi - des toccatas - ou de Gesualdo ou encore de Solbiati, deux compositeurs dont jusqu'ici j'ignorais le nom, ce dernier étant un contemporain.

Du coup, j'ai pris le part de les écouter en alternance et c'est une vraie découverte : un Pigini puissant et éclatant, capable d'imposer sa présence à un orchestre maous, d'autre part, un Bugari que l'on pourrait à juste titre appeler orgue portatif.    

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil