mardi 17 janvier 2017

mercredi 18 janvier : petits compléments aux chantiers en cours...


A toutes fins utiles, quelques compléments à mon article daté d'hier. Histoire de se faire une idée du style de Francesco Gesualdi, de Ksenija Sidorova et de Sébastien Bertrand. Des styles bien spécifiques et au bout du compte un grand plaisir à les écouter et à se laisser guider dans leurs mondes.

1.- Francesco Gesualdi : l'accordéon dans tout son clacissisme et en même temps on ne peut plus personnel. Bel exercice de style ! Il joue sur un Bugari.

http://www.qobuz.com/fr-fr/album/frescobaldi-gesualdo-solbiati-music-for-accordion-francesco-gesualdi/5028421949727

2.- Ksenija Sidorova, que j'ai qualifiée ailleurs de Vénus au Bayan et qui aurait assurément pu tenir le rôle de Carmen. Un autre bel exercice de style. La tradition est faite pour être bousculée et dépoussiérée. Elle joue sur un accordéon Pigini.

http://www.deutschegrammophon.com/en/cat/4795224

3.- Sébastien Bertrand. Une sensibilité à fleur de peau. Un univers émouvant : fragilité et obstination.
Il joue de l'accordéon diatonique ; précisément de trois Castagnari, modèles Giordy, Dony et Mory.

https://www.youtube.com/watch?v=vjqcv5LygnI

... et un texte très intéressant :

http://www.sebastien-bertrand.com/solo

4.- Un disque dont je ne dirai rien pour l'instant étant donné que sa date de sortie officielle n'aura lieu que le 3 mars. On y reviendra, mais d'ores et déjà sachons qu'il s'agit de valse musette interprétée par une formation - un quintet - assez atypique avec, comme invité un accordéoniste que j'admire beaucoup...

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil