mardi 5 avril 2016

mardi 5 avril - y a pas que l'accordéon... y a aussi l'urbotanique...

J'ai déjà eu l'occasion, à maintes reprises, de dire tout mon intérêt et même mon admiration pour cette "science naturelle naissante" fondée par Lullie, une urbotaniste, avec son ouvrage "Carnet d'une urbotaniste", Plume de Carotte, 2011.

Je la cite : "Depuis la fondation des villes, la Nature, en s'insinuant dans les moindres brèches de celles-ci, s'est toujours efforcée de reprendre sa place, de regagner du terrain". Le carnet de Lullie montre comment cette indication peut fonder et orienter un authentique travail d'observation, l'observation de phénomènes que d'habitude on ne regarde pas, et du coup donner à voir un autre espace urbain.

C'est ainsi qu'armé des principes et de la méthodologie de l'urbotanique, j'ai essayé plusieurs fois de parcourir le quartier des "petits" à Toulouse ou le nôtre à Pau. Cette démarche a toujours suscité chez moi un vif intérêt et m'a apporté plein d'enseignements. Une autre vision de l'espace urbain que l'on croit connaitre mais qui se révèle, à un observateur attentif, plein de surprises.

C'est ainsi que dimanche après-midi, armé de mon numérique, j'ai recueilli dans le quartier des "petits" ces cinq images qui me semblent assez bien illustrer et valider la réflexion de Lullie que je rappelle ici :" Depuis la fondation des villes, la Nature, en s'insinuant dans les moindres brèches de celles-ci, s'est toujours efforcée de reprendre sa place, de regagner du terrain".












0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil