mardi 2 octobre 2018

vendredi 28 septembre - lalala napoli en concert à jurançon...

Vendredi 28 septembre, concert de Lalala Napoli, salle de l'Atelier du Neez, à Jurançon, agglomération de Pau. 20h30.

Pour connaitre Lalala Napoli, rien de plus facile qu'un petit tour du côté de YouTube. En particulier en activant le lien ci-dessous et, chemin faisant, quelques autres documents significatifs de la musique de ce groupe.

https://lalalanapoli.blogspot.com/

Lalala Napoli, ce sont six musiciens, talentueux, complices et infatigables. Naples, une énergie volcanique !

Six musiciens donc :

- F. Castiello (ex-Bratsch), chant et accordéon, leader infatigable et bienveillant de ses jeunes collègues
- J. Cretin, accordéon
- Th. Garnier, flûte, guitare
- Fl. Hermet, contrebasse
- F. Vinoche, batterie 
- N. Lopez, violon

... et, à ce jour, deux albums :

- "Amore Sole Liberta"
- "Disperato"

... en attendant un troisième, qui ne saurait tarder, vu le succès du groupe jusqu'en Italie et à Naples même.

Pour nous, ce fut une heureuse soirée, à la hauteur de nos attentes. Avec, avant le concert, un petit verre de Jurançon et, après le concert, un autre petit verre. Du moins pour Françoise, car moi, je conduisais. Sobre donc ! Restaient la couleur et le nez du vin...Superbe !   

Pour présenter le dit groupe, sa spécificité, rien de mieux, à mon sens que le texte de présentation.

"Lalala Napoli revisite et réinvente la musique napolitaine et la tarentelle à travers le Naples fantasmé de François Castiello, chanteur et accordéoniste de Bratsch.

Réunis autour des musiques populaires, les six musiciens explorent librement l'imaginaire des chansons napolitaines, réveillent la sérénade et insufflent un air nouveau à la tarentelle en y mêlant électricité et influences d'Europe Centrale et d'ailleurs...".

Je ne saurais mieux dire.  Sauf à ajouter que les morceaux sont les uns tirés de la tradition napolitaine et les autres des compositions originales qui perpétuent cette tradition en la maintenant vivante. En tout cas, la transe est bien au cœur et des albums et du concert.

...

J'ajoute, à l'issue du concert, une rencontre des plus sympathiques avec les membres du groupe et quelques échanges amicaux en particulier avec F. Castiello. Je m'explique :

C'était en juillet 2013. Je venais de découvrir "Solo II", un disque surprenant et difficilement disponible ; j'avais alors écrit mon admiration à F. Castiello et, par le même courrier, je lui avais fait part de mes échecs à me procurer "Solo I". Et donc, le 7 juillet, en toute générosité, je recevais par We Transfer la totalité des morceaux de cet album, plus quatre autres titres inédits. Depuis lors j'attendais l'occasion de remercier F. Castiello. Bel exemple en effet de générosité de sa part. Saveur particulière du coup de ce concert. Qui m'a permis de réaliser mon souhait. Je ne risque pas de l'oublier.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil