lundi 27 mai 2013

mardi 28 mai - à propos de "turbulences"

Hier, j'ai essayé de dire comment "je vis" les duos de Bruno Maurice et Jacques di Donato. Comment mon écoute est de plus en plus de l'ordre du suspense et de moins en moins de l'ordre de la surprise, ce qui explique pourquoi, à peine un concert est-il terminé, je n'ai qu'une envie, c'est de repérer la prochaine date de leur prestation.

Quant au concerto "Turbulences", disons que j'en suis à la phase de frustration positive. J'entends par là que, l'ayant découvert à Marmande, plus j'y pense et plus j'ai la conviction, voire la certitude, que je n'en ai perçu qu'une infime partie. J'ai l'impression d'en être resté à la surface et que j'ai encore un monde à découvrir. Pour reprendre la distinction d'Hitchcock, je dirais qu'à Marmande, en première écoute, j'en étais au stade de la surprise. Il me tarde maintenant d'en venir à cet état d'esprit où je pourrai attendre tel ou tel passage et le comparer à mon attente. Encore un problème de date et d'agenda...

En attendant, six photographies prises lors du concerto. Une d'une partie de l'orchestre avec la position de Jacques et de Bruno, de part et d'autre de Philippe Mestres ; cinq de Bruno. On observera qu'il joue debout.



22h11

22h12

22h13

22h16

22h39

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil