jeudi 14 février 2013

vendredi 15 février - ludovic beier et samson schmitt : twin brothers

Hier, jeudi, 12 h. On arrive de Toulouse. La pluie, la pluie, la pluie... J'ai l'impression, au fil des kilomètres, de devoir lutter de plus en plus contre l'effet hypnotique des essuie-glaces. Mais, bon...  Midi juste : on ouvre la boite à lettres. Du courrier banal et des fascicules publicitaires. Mais aussi l'envoi par Amazon du dernier opus de Ludovic Beier et Samson Schmitt : "Twin Brothers". Guitare pour S. Schmitt, accordina pour L. Beier. On a envie d'écouter ça... Mais, d'abord, je dois rendre visite à ma mère, à Nay. On écoutera plus tard. Le devoir en priorité.

L'album est de belle apparence. Un objet agréable à toucher et à manipuler. On peut lire qu'il a été produit par le facteur d'accordina Marcel Dreux. Label City records, 2012.



A l'intérieur, un texte manuscrit de Marcel Azzolla. Toujours aussi chaleureux et bienveillant.

 
On peut écouter des extraits de l'album et d'autres comme "Pop, Swing & Fire" sur le site de City Records :
 
 
ps : juste un mot à propos du temps pourri et de la pluie incessante dont je parlais ci-dessus. Lundi, comme nous devions rejoindre Toulouse pour y jouer Papou-Mamou et que la neige s'était mise à tomber dense tout à coup, nous avons décidé, Françoise et moi, de partir au plus tôt. On passe le péage de Pau à 11 heures. La route est déjà bien blanche. La neige "prend". On lit sur un panneau lumineux :"Sortie obligatoire à Soumoulou". Soumoulou est à 14 kilomètres de Pau. A peine avons-nous lu cette injonction que - surprise - la circulation s'arrête brutalement. Bref ! Des camions partout : sur la voie de droite, sur la voie de gauche, au milieu... Partout... La neige tombe de plus en plus drue. La chaussée est une vraie patinoire... Bon ! Finalement, on sort de l'autoroute, à Soumoulou, à 14 heures. Vous avez bien lu : 14 kilomètres en 3 heures.
 
On revient à la maison manger un morceau. Je téléphone à la gendarmerie de Tarbes pour connaitre l'état de la route. Réponse : "L'autoroute est fermée entre Pau et Tarbes, mais la route, entre Pau et Toulouse, est tout à fait praticable. Juste un peu de soupe ici ou là".  On remet les bagages dans la voiture. En route ! On arrive assez tôt pour préparer le dîner. La mésaventure nous amuse. Un souvenir de famille.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil