dimanche 27 janvier 2013

dimanche 27 janvier - accordéon et accordéonistes est arrivé-é-é...

"Accordéon et accordéonistes" est arrivé hier, samedi. Numéro 127, février 2013. 84 pages, 7 euros. Quelques mots à partir d'un premier parcours. En l'occurrence, je ne m'attarderai pas sur les rubriques habituelles, comme par exemple le cahier "Pédagogie", très bien documenté, ou les Echos ou encore les Portraits, qui prouvent la vitalité du monde de l'accordéon. Autant de rubriques que je retrouve avec plaisir.

Mais, pour l'heure, je m'en tiens à ce qui a attiré mon attention :

- page 8, deux "Echos" signés F. Jallot : "L'accordéon fait vibrer New-York" et "Concierto de accordéon", un concert en Floride... Dans ce dernier article, les noms des accordéonistes qui ont participé à ce concert. Je n'en connais aucun ; forcément, ça donne envie de les découvrir.

- pages 11 à 15, la "Tête d'affiche" consacrée à Johann Riche et à Beltuner, dont il est le leader. Aujourd'hui, Beltuner, c'est un quartet accordéon, contrebasse, guitare, violon. On a eu la chance de les écouter en direct à Tulle. Un moment magnifique, au coeur de la nuit ; un moment dont on se souvient avec une intensité rare. L'article, signé Francis Couvreux, est excellent, tant en ce qui concerne l'analyse du style de J. Riche et de Beltuner, qu'en ce qui concerne l'origine de la formation et les projets propres à J. Riche lui-même. Un article bien documenté, très informatif et agréable à lire. On saisit bien l'originalité et la créativité du quartet et de son leader. Du coup, ça donne envie de ré-écouter leurs disques.

Je note aussi, ce qui n'est pas si fréquent, des photographies vraiment intéressantes : pages 10 et 15, signées Marc Rouvé, page 13, signée Olaf Daniel Meyer. Si toutes les photos d'accordéonistes ou de musiciens pouvaient être de cette qualité technique et expressive... Sans oublier la photo de Marc Rouvé en couverture, une image très significative de l'attitude et de la posture de Johann Riche. Détermination et décalage contrôlé.

- pages 20 et 21, entretien avec une jeune finlandaise qui s'est installée en Normandie. Anecdotique, mais avec des vues intéressantes sur la comparaison de l'enseignement trad' en Finlande et en France.

- page 24, tout aussi intriguant, un article sur Youen Bodros, avec ce sous-titre : "Relève assurée pour la gavotte swing en Côtes d'Armor". Forcément, on a envie de lire... Encore un exemple de la vitalité de l'accordéon et de son renouvellement incessant.

- page 26, la rubrique qui fait mes délices : "Accordéons d'antan, accordéons lointains". De la culture comme je l'aime.

- ensuite, le cahier "Pédagogie", puis la Gazette du musette. Celle-ci, je l'ai déjà dit, n'est pas ce qui m'intéresse le plus. Un monde de clones. A chacun son moment d'immortalité. On pense à Andy Warhol. Etre affiché sur une page de la revue, c'est l'assurance d'une reconnaissance éternelle. Entre remise de bons points aux meilleurs élèves et affichage d'ex-votos... Au milieu, un portrait express de Claude Thomain. C'est un peu court pour un tel accordéoniste. Il mériterait quelques pages. Pourquoi pas une "Tête d'affiche" ? Justement, la "Tête d'affiche" de la Gazette est consacrée à André Blot. J'ai envie de découvrir sa carrière.

- dans l'Agenda, je note deux informations qui retiennent mon attention : d'une part, les "2e Eurofonik" à Nantes. Nous n'irons pas, mais je note la présence d'André Minvielle, de Lionel Suarez et de Michel Macias... Des artistes que l'on apprécie. On aurait bien aimé aller les écouter... mais, bon, on ne peut tout faire... D'autre part, concerts du 11 au 13 mars, en Midi-Pyrénées, dans le cadre de la saison musicale de la scène nationale d'Albi : le 11, en l'église Saint Salvy, à Albi, Thierry Capdeville, accordéon, et Pierre-Jean Schoen, orgue ; le 12, hommage à Nino Rota par Richard Galliano en quintet. Un grand merci à Thierry Capdeville qui nous a alertés sur ces deux événements et qui, mille fois mercis, nous a permis d'avoir des places pour y assister.

Enfin, page 81, la page à ne pas manquer, la page insubmersible, celle que j'attends avec gourmandise tant on y trouve le meilleur du meilleur : "Le meilleur pour la fin". Ici, il s'agit du portrait d'un boulanger-pâtissier installé à Montmagny. Il fabrique des spécialité bretonnes. Mais ce n'est pas l'introduction d'une rubrique gourmande pour autant... L'artiste en boulangerie-pâtisserie joue aussi de l'accordéon...

La semaine prochaine, la "Tête d'affiche" sera François Parisi... J'en entends le meilleur... avant la fin.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil