dimanche 4 novembre 2018

dimanche 4 novembre - à propos de styles d'accordéonistes : autre approfondissement...

Continuons le travail entrepris dans mon article du 28 octobre. En empruntant une classification au monde de la tauromachie, qui répartit les toreros entre "scientifiques", "artistes", "belluaires" et "pathétiques", j'avais essayé de retrouver quels accordéonistes ou bandonéonistes pouvaient en être les représentants dans le monde musical. Travail subjectif, c'est-à-dire fondé sur ma seule mémoire ici et maintenant, sans aucune recherche systématique.  Sans aucun souci d'objectivité. Juste laisser venir à ma conscience les données immédiates de ma mémoire. Au risque d'oublis majeurs.

C'est ainsi que de nouveaux noms sont venus compléter ma première liste :

- Les scientifiques.

Je note Juan Jo Mosalini, Olivier Manoury, William Sabatier, trois noms du monde du bandonéon.

- Les artistes

Je note Tuur Florizoone, Didier Ithursarry, Gorka Hermosa, Jean-Louis Matinier

- Les belluaires

Je note Fixi

- Les pathétiques

Je note le Cuarteto Cédron

Voilà ! J'en suis là pour l'instant. Je ne doute pas que cette liste ne pourra qu'être complétée, notamment si je parcours les étagères où sont classés nos cds par ordre alphabétique. Je risque alors d'être surpris par certaines absences.

Mais, pour l'heure, deux remarques :

- il serait intéressant, me semble-t-il, de chercher non quels musiciens mais quelles œuvres pourraient être classées sous les quatre catégories ci-dessus. Je pense par exemple au "Tango pour Claude" dans la catégorie "Belluaires" ou à "Mare Nostrum 1" dans la catégorie "Pathétiques".

- en affinant le travail de classement, je pense que forcément on trouvera des musiciens à situer dans plusieurs catégories. Par exemple, Richard Galliano ou Astor Piazzolla sont à classer dans les quatre tant leur génie est immense et hors norme. Mais, d'ores et déjà, s'impose à moi comme une évidence l'idée que Manu Comté et Soledad  doivent figurer dans les quatre classes. Cette remarque pourrait bien ouvrir une nouvelle piste, à savoir qu'il existe des artistes à répertoire large et d'autres à répertoire ciblé. Par exemple respectivement Vincent Peirani et Daniel Mille. Piste à explorer ! Les rencontres multiples de Vincent sous le label ACT, d'une part ; l'hommage de Daniel à Piazzolla, disque et concerts "Cierra tus ojos", d'autre part.  

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil