samedi 15 octobre 2016

dimanche 16 octobre - encore quelques mots autour de la carte blanche de renaud garcia-fons...

J'ai dit dans un précédent article le plaisir que nous avons pris au double concert de la carte blanche de Renaud Garcia-Fons à Perpignan, mardi dernier. Ce plaisir tient forcément à la qualité des musiciens et au programme même. Mais je n'aurais garde d'oublier que ce plaisir est multiplié par son environnement. Par environnement, j'entends les circonstances que l'on vit avant, après, autour de cet événement qu'était la carte blanche. Parmi ces éléments qui forment ensemble cet environnement, j'en retiens trois :

- le déjeuner de mardi midi au café Vienne. Un lieu plein d'énergie, de rencontres et de cuisine excellente. Un lieu vivant, qui donne envie de trouver le monde beau...

- la rencontre, sur une petite place sous le Castillet, avec un accordéoniste de rue...



- la rencontre, à un coin de rue, près de théâtre municipal, d'un autre accordéoniste avec son diato...



- le lieu que constitue le théâtre de l'Archipel-Grenat ; un lieu de feu, un lieu de culture vive...

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil