mardi 1 mars 2016

mercredi 2 mars - five tango sensations : chantier

Il y a quelques jours, comme je venais de commander un disque à Amazon, une page s'afficha m'informant que "ceux qui ont aimé [titre du disque], ont aimé aussi [trois suggestions]". C'est, si je puis dire la procédure habituelle. Mais, parmi ces trois suggestions, un titre en particulier attira mon attention, d'autant plus que la couverture présentait l'image d'un accordéoniste classique avec ce titre "Paul Chamberlain, Accordion Sensations, featuring Maxwell String Quartet ; Feargus Hetherington, violin", 2014.

Mon attention fut en effet immédiatement alertée car l'album "Five Tango Sensations" du Quartet Kronos avec Astor Piazzolla au bandonéon solo fait pour moi partie des chefs d'œuvre de la musique. D'autant plus que sa charge affective, si j'ose dire, doit beaucoup au fait que c'est le dernier enregistrement d'Astor Piazzolla et que l'album tout entier est baigné dans une atmosphère crépusculaire, poignante comme la menace d'une mort annoncée sinon imminente. Un disque que j'écoute avec émotion, une émotion telle que parfois même je renonce à l'écouter.

Du coup, j'ai illico commandé "Accordion Sensations", l'enregistrement de Paul Chamberlain, un accordéoniste dont jusqu'ici j'ignorais absolument le nom. A sa réception, j'ai été un peu déçu, avant même de l'avoir écouté, tout simplement parce que sous le titre "Tango Sensations", dans la liste des moreaux interprétés, se trouvent seulement trois titres sur les cinq de l'œuvre de Piazzolla. Sans doute est-ce de ma part une attitude excessivement formaliste, mais, je l'avoue, pour moi, il n'est pas possible de faire une telle sélection. Si Astor Piazzolla a composé ces cinq pièces sous un même titre générique, c'est sans doute parce que celles-ci se font écho l'une l'autre et que, dirait un systémicien, le tout est plus que la simple addition des parties.

Du coup, l'envie ou la curiosité m'est venue de chercher parmi nos disques s'il s'y trouvait d'autres versions de ce "Five Tango Sensations". Et là, surprise, voilà que chemin faisant je fais cette découverte de richesses dont je n'avais pas conscience :

-  d'abord donc la version princeps du Kronos Quartet,
- puis une version "Piazzolla Chamber Music, Interensemble Padova, avec Claudio Jacomucci à l'accordéon". Notons : accordéon et non bandonéon,
- puis, "Touched by Tango", Alfredo Marcucci, bandonéon, avec l'ensemble Piacevole,
- et encore "Astor Piazzolla, Tango Sensations, Daniel Binelli, bandonéon, Camerata Bariloche".
- mais aussi "Orquesta Tanguedia"
- et enfin "Tango Sensations, Alban Berg Quartett, Per Arne Glorvigen, bandonéon". Mais, en l'occurrence, même réticence de ma part que pour le disque de Paul Chamberlain : quatre pièces seulement sont jouées. Manque donc le système des cinq pièces de l'original.



 
Je décide donc de n'écouter que les versions complètes, qu'elles soient jouées à l'accordéon ou au bandonéon. C'est déjà un assez joli chantier : cinq albums. Surtout si l'on décide d'être attentif aux différences de durées entre les morceaux.
 
En route !
 
ps.- Juste une précision concernant les cinq tangos, qui étaient pour Astor Piazzolla les cinq sentiments fondamentaux ou, si l'on veut, emblématiques du tango. C'est pourquoi précisément il n'est, à mon sens, pas possible de les scinder ni de ne pas en respecter l'ordre de la version Kronos.  
 
1. Asleep : endormi, engourdi
2. Loving : affectueux, tendre
3. Anxiety : angoisse, inquiétude, détresse 
4. Despertar : éveillé. On trouve l'intitulé "Awake" dans la version Alban Berg Quartett.
5. Fear : crainte, peur, danger

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil