dimanche 6 mai 2018

dimanche 6 mai - "les dieux du tango"

C'était il y a quelques jours. A l'occasion d'un échange amical à propos du tango, un courriel attire mon attention sur un livre, un roman, intitulé précisément "Les dieux du tango". Forcément, je le commande illico à Amazon et forcément je le reçois dans les plus brefs délais.

Eh ! bien, ce roman, je viens à l'instant d'en terminer la lecture. L'auteur en est Carolina de Roberts. Il est traduit de l'anglais des Etats Unis par Eva Monteilhet. Il est édité au Cherche-Midi. Il compte environ 540 pages. Et, pour le dire en quelques mots, je l'ai lu avec beaucoup d'intérêt et beaucoup de plaisir.

Intérêt pour le récit en tant que tel : biographie d'un personnage pour le moins singulier et attachant, immigré d'Italie, violoniste de talent, dont la carrière jusqu'à un sexteto renommé s'est déroulée à Buenos Aires dans l'univers musical du tango, et d'autre part, au fil du récit une véritable généalogie de cette musique, de son histoire pleine de passions et d'excès, de ce mode de vie. En tout cas, un personnage multiple dont on ne peut se séparer page après page. Et un monde évoqué et restitué avec finesse dans toute sa singularité.

Mais aussi, plaisir du texte, de son style et de sa construction, complexe et cependant clairement lisible. Un texte nourri par une connaissance intime du monde du tango si l'on en juge par l'évocation qu'en trace l'auteur. Une traduction réussie.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil