dimanche 8 avril 2018

dimanche 8 avril - un certain trio : "dadada saison 3"...

Le rituel est au point. Vendredi, entre midi et deux heures, courses alimentaires et autres à l'hyper. Remplir le caddy, vider le caddy dans le coffre de la voiture, ramener le caddy vide dans la file de ses congénères. L'esprit libre, un coup d'œil aux rayons des bandes dessinées, des polars et des cds... Accordéon ou bandonéon si possible, mais c'est plutôt rare.

Bref - je passe sur nos recherches - au rayon des nouveautés discographiques, un album attire bientôt notre attention. Le titre :"Dadada / saison 3". Sur la couverture, l'image floue d'un trio et trois noms : Roberto Negro (piano), Emile Parisien (saxo soprano), Michele Rabbia (batterie, percussions, electronics). Quelques repères : Roberto Negro / "Sfumato"... Emile Parisien / "Sfumato" / Vincent Peirani...

Sur cette même couverture, une étiquette :"Académie Charles Cros / Coup de cœur".

Au dos, douze titres, composés par Roberto Negro. Et cette mention, qui nous fait chaud au cœur : Label bleu, Amiens, 2017.  Un éditeur mythique ! Assurance qualité !

Pour dire la vérité, c'est une musique surprenante. Plutôt une musique d'avant-garde. Une musique de tâtonnements créatifs et de recherche que l'on pourrait à certains moments qualifier de free jazz. Parfois, l'énergie débridée du trio explose comme un feu d'artifice ; d'autres fois le piano de Roberto Negro s'écoute comme une ballade rêveuse, comme une sorte de méditation.  Volcanique ici ; demi-teinte là.

Mais, je n'en suis qu'au début d'une écoute qui promet bien des surprises. Pour l'heure, les mots me font défaut pour dire au plus juste mes impressions. Par contre, je ne saurais pas mieux dire que l'auteur de l'article ci-dessous. Un détour s'impose pour qui veut avoir quelques idées claires et pertinentes sur la création du trio.

http://www.jazzmagazine.com/jazzlive/oloron-laerologie-de-roberto-negro-trio-dadadaiste/

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil