jeudi 2 mai 2013

jeudi 2 mai - richard galliano : j.-s. bach, n. rota, a. vivaldi, et après...


Lundi dernier, vers 13h30, Richard Galliano est l'invité des cinq dernières minutes du journal de la mi-journée. Elise Lucet l'interviewe sans cacher son admiration pour son rôle dans la défense et illustration de l'accordéon en général, et pour son dernier opus dédié à Vivaldi en particulier. Comme elle rappelle qu'il vient de sortir successivement trois albums chez Deutsche Grammophon, un label prestigieux, s'il en est, Richard Galliano  confirme son goût pour l'exploration des grands compositeurs de la musique reconnue comme fondamentale de la culture classique. Comme il évoque sa passion pour cette exploration commencée avec Bach, puis Nino Rota, et enfin Vivaldi, il suggère qu'il y a tout un chantier très excitant encore devant lui. Et, mine de rien, il dit :"Par exemple, Mozart". C'est tout. Est-ce un indice ? A suivre.

Quant à moi, je rêve de voir Richard Galliano s'approprier l'oeuvre de Satie comme il l'a fait pour Bach, Nino Rota et Vivaldi. A suivre ! On peut toujours rêver, même si un jour je lui ai posé la question de savoir si Satie était dans ses projets et qu'il m'avait alors répondu par la négative.

1 commentaires:

Anonymous jyl a dit...

Satie très très bonne idée, je serai preneur !

4 mai 2013 à 15:26  

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil