samedi 12 octobre 2019

samedi 12 octobre - ...à propos de trois nouveautés fort différentes...

Les circonstances ne sont guère propices à l'écoute de disques en général et à l'écoute d'accordéon en particulier. Mais on ne rend pas les armes. On se contentera, à l'occasion de tel ou tel marché à l'hyper, de partir à la recherche de quelque nouveauté. Avec obstination. C'est ainsi qu'avec Françoise en furetant dans les rayons de musique au Parvis on a repéré ces trois nouveautés dignes d'intérêt. Chacune dans son genre et son style spécifique :

- Un quatuor, encore de nous inconnu, "Mediterranean quartet". Du trad ouvert à diverses influences. Le monde méditerranéen comme tronc commun, comme source vive. Guitare électrique ;violon, chant ; accordéon, saxophone ténor ; percussions. Un certain clacissisme.

- "Troubadours" de Sylvain Rifflet. Inspiration venue d'une profonde admiration pour des troubadours qui ont jadis existé. Vraiment ! Trompette, percussions, clarinette, saxophone. Françoise avait repéré la sortie de cet album depuis déjà longtemps. On admire le son de S. Rifflet. On n'est pas déçu.  On le retrouve avec bonheur. Une musique qui s'écoute en boucle . Une musique à certains égards hypnotique et fascinante. J'y ai reconnu en titre 1  des accents de Satie.  Mais S. Rifflet, c'est d'abord une inspiration et un son spécifiques. De disque en disque, continuité !

Entre parenthèses, des remarques et des aperçus fort justes et pertinents sur cet album. Puisés à la source même. Du côté de Jazz Magazine. Evidemment ! Suivre le lien...
https://www.jmp.fr/artistes/item/root/sylvain-rifflet-troubadours.html




- "Goldberg Variations", Vincent Van Amsterdam, accordion". Une version pleine de finesse et de légèreté des célèbres variations. Une sorte de nouveau monde. Ce disque, c'est le responsable des cds qui l'avait sorti des rayons et mis à part pour nous. Cette attention nous touche. Il est spécialiste de rock, mais notre recherche incessante le touche à son tour et du coup il s'intéresse à l'accordéon classique. In est vrai, comme il le reconnait, que les connexions entre le l'accordéon classique et la musique de rock sont nombreuses et comme naturelles. Bach, rock et jazz : une même famille ? Bach, l'inspiration sans limites… Ressource culturelle. inépuisable

Trois disques qui ont chacun son style et sa saveur propre. Plaisir et frustration. Des sons nouveaux certes plaisir de la découverte d'une part, manque de temps pour les goûter vraiment et à loisir d'autre part. Notons les : on y reviendra.


0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil