dimanche 30 juin 2019

dimanche 30 juin - le dernier opus de gianlugi trovesi et gianni coscia...

Hier après-midi, samedi : canicule sur toute le France, exceptées les Pyrénées-Atlantiques et la Côte landaise. Je suis seul à Pau ; La tribu est à Hossegor. Sur le coup de 17 heures, l'envie me prend de profiter de ma solitude pour faire une petite visite au Parvis. Au cas où… A tout hasard… Et pour profiter de la clim' du magasin. Mais, la clim', j'observe tout de suite en arrivant au centre culturel,  qu'elle est en panne. Peu importe : J'entame ma recherche par le rayon des disques de jazz et assimilés. Un choix classique ! Un choix complet mais sans surprises. Bon ! Rien de nouveau. Continuons !

C'est ainsi qu'en fouillant dans les rayons par ordre alphabétique, tout à coup, un boitier me saute aux yeux : c'est sûr, il s'agit d'un disque ECM. Photo de couverture en noir et blanc, graphisme identique pour tous les albums, dégradé de gris… On ne peut s'y tromper. Les auteurs ? Gianluigi Trovesi et Gianni Coscia. Le titre : "La misteriosa musica della Regina Loana". Un titre à décrypter. En tout cas, intello à souhait. On sait déjà que les notes seront mesurée. Chez ECM, c'est du classique : un maximum d'effets par un minimum de moyens. Les silences sont aussi importants que les sons.  

Ma décision ne prend qu'une seconde… Depuis mon retour à la maison, je passe donc cette mystérieuse musique en boucle et en continu. Un plaisir délicat. Un jeu subtil : on n'est pas surpris de croiser, chemin faisant, nombre d'allusions à Umberto Eco. Spontanéité et réflexivité : deux forces croisées. Deux morceaux lui sont dédiés par nos deux compères : 11. "Eco" et 16 "Umberto". Compères, dis-je,, car tout les présente comme deux esprits jeunes en dépit de leur âge. Plus primesautiers en apparence, tu ne peux pas...  

L'ensemble (19 morceaux) est constitué de pièces originales composées par le duo, mais aussi de morceaux inspirés par des influences diverses : par exemple, Janacek, "Basin Street Blues", Gleen Miller, "Bella ciao", etc... Et toujours - fil rouge - ce sentiment d'avoir affaire à une culture vivante et multiple. Sans tabous ni respect excessif. Quant aux morceaux, suivant les intentions du duo, ils peuvent ne durer que vingt secondes ou cheminer à leur rythme plus de cinq ou six minutes. Question d'humeur ! Question de fabrication.

Alors que j'ai entamé un parcours de découverte, je sais déjà que ce disque rejoindra bientôt les autres albums du duo dans l'excellence.  On y reviendra... J'allais oublier... "G. Trovesi, piccolo and alto clarinets ; G. Coscia, accordion".

Petit regret : un livret commentant le titre général et, en particulier, chaque titre, ce qui est bien, mais en italien, anglais et allemand, français exclu, ce qui l'est moins.

Pour commencer à en savoir un peu plus...un clic...

https://www.fnac.com/a13539214/Gianluigi-Trovesi-La-Misteriosa-Musica-Della-Regina-Loana-CD-album








0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil