mercredi 9 janvier 2019

mercredi 9 janvier - motion trio : "polonium"

Depuis l'émergence du mouvement des gilets jaunes, je dois dire que je n'ai guère le goût d'écouter de l'accordéon et en tout cas je ne suis pas assez disponible pour y trouver un vrai plaisir. De l'intérêt, oui encore ; du plaisir, non pas vraiment. J'ai remplacé l'écoute de l'accordéon, voire du bandonéon, par trop de temps passé devant les chaines d'information en continu.

Ajouté à mon état d'esprit, deux commandes qui n'arrivent pas. Deux commandes passées en milieu de mois de décembre. L'une, un cd tout récent de William Sabatier, que le distributeur ne distribue pas ; l'autre, un cd de Motion Trio : "Polonium", 2013,  dont la commande en import  se trouve quelque part en attente.

Comment ai-je eu connaissance de la sortie du disque de W. Sabatier ? Par Françoise qui fait partie de ses amis sur Facebook. Quant au disque du Motion Trio, je ne me souviens plus comment j'ai pris connaissance de sa référence. Bref ! Toujours est-il qu'hier il était là, à nous attendre, au Parvis, comme une récompense après une longue attente et une grande patience.



Le disque est composé de onze morceaux. Les compositeurs sont, selon toute apparence, d'origine polonaise, comme le Motion Trio. Je note ainsi les noms suivants : Gorecki, Wojtarowicz, Lutoslawski, Penderecki, Kilar, Ptaszynska. Quant aux membres du trio, on retrouve encore et toujours. J. Wojtarowicz, Baranek et Gatazyn. Plus un invité sur le titre 1 : le pianiste L. Mozdzer.  Tous les trois accordéonistes jouent sur Pigini, Super Sirius Bayan. Il s'agit bien d'accordéons acoustiques, ce qui parfois étonne tant sont exceptionnels leur virtuosité et leur goût pour les sonorités venues d'ailleurs.

Pour l'heure,  on en est à une première écoute de découverte. La première impression donne envie, si je puis dire, de peaufiner cette écoute, car le style du trio me parait avoir bien évolué par rapport aux derniers disques que je connais. C'est ainsi que je suis étonné par exemple par le titre 1 qui est un concerto pour harpe et orchestre à cordes, et par les cinq moments de "Bucolics" en titres 4-8. Sans compter d'autres pièces comme "Sounds of War", titre 3, ou "Chaconne in memoriam John Paul II" en 9 ou encore "The Last Waltz in Vienna", special track, spéciale dédicace au trio, composée par Marta Ptaszynska... Bref, j'aurais mieux fait, d'entrée de jeu, de dire mon admiration pour l'ensemble des titres.

Mais... on y reviendra...

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil