lundi 3 décembre 2018

lundi 3 décembre - à propos du disque de zoreslav kravchuk : "urban classics"...

 J'ai dit dans mon article en date du vendredi 30 novembre mon plaisir extrême à la découverte d'un disque :"Urban Classics" de l'accordéoniste ukrainien Zoreslav Kravchuk. Un accordéoniste pour le moins original qui refuse de se produire en concert pour réserver ses prestations au public des rues.

Je voudrais ici ajouter quelques mots pour expliciter mon admiration à son égard.

- d'abord son jeu, spécifique s'il en est. Dans la tradition de l'école ukrainienne de concert, mais avec un quelque chose qui n'appartient qu'à lui et qui est disons sa signature, sa caractéristique, son style. Puissance et clarté : une ligne claire. lisibilité et profondeur. Une virtuosité inspirée !

- en second lieu, le choix de son programme qui fait la part belle à J;-S. Bach et à Vivaldi, mes deux auteurs "classiques" de prédilection. Toccata, prélude, fugue, etc... etc... Avec, en quelque sorte comme bonus, trois morceaux notés Vivaldi / Bach, Concerto pour orgue en ré mineur BWV 596, soit allegro, largo e spiccato, allegro..

- enfin, cet album m'a été personnellement recommandé par le responsable du rayon des cds de musique au Parvis, qui l'avait mis de côté pour me le réserver, vu mes goûts qu'il connait bien. Je l'avoue ce lien personnel me plait. Il est l'occasion de discussions et d'échanges qui m'enchantent. En tout cas, j'apprécie au plus haut point ses conseils ; c'est pourquoi je continue à lui passer mes commandes, même si les automates de Google eux aussi me connaissent assez bien pour me suggérer des choix pertinents de disques d'accordéon à me procurer. Disons que mes achats sont moins impersonnels. Même si je reconnais la pertinence des suggestions automatiques de Google, qui me connaissent mais que je ne connais pas.  

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil