mardi 12 avril 2016

jeudi 14 avril - où il est question d'un étrange objet...

C'était dans le numéro 3453 de Télérama du 19 au 25 mars 2016 : un article, page 75, réparti sur trois colonnes d'environ 30-35 lignes au total. Un article titré ANAKRONIK/KRAKAUER / Monde / "ANAKRONIK ELEKTRO ORKESTRA & David KRAKAUER". UN article enthousiaste et très élogieux pour le projet et la réalisation de cet opus. Un article signé Anne Berthod. Un cd édité sous label Jumu/Balagan Box et l'Autre distribution.

Dans cet article, il était question, entre autres, de David Krakauer, bien sûr, du groupe toulousain Anakronik, mais aussi et surtout de David Peirani. Plus quelques autres noms capables de susciter la curiosité. Bref ! J'ai commandé le dit cd illico. Il vient d'arriver dans ma boite à lettres, mardi, vers 10 heures.

Je n'ai pu trouver le temps de l'écouter attentivement, mais ce qui est sûr c'est que la pochette n'est rien moins qu'énigmatique. Qu'on en juge !




Une couverture jaune vif striée d'un trait comme tracé au cutter. Et c'est tout comme information. A  l'intérieur, un dépliant en trois volets qui montre des silhouettes identiques dans des cases comme dans une sorte de lieu open space. A l'intérieur du dit dépliant, un livret succinct qui donne le personnel de chaque titre, avec deux visages très sombres - l'un avec cheveux, l'autre chauve - striés par un trait jaune vif. Un mot encore. Au verso de la pochette, en lettres blanches sur fond jaune, la liste des titres, difficilement lisibles.

En attendant d'écouter cet album qui pour le moins m'intrigue, ne serait-ce que par sa couverture anonyme, je me dis que parfois il y a des gens du marketing drôlement gonflés. Une pochette anonyme et sans titre, faut oser.

A suivre !

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil