mercredi 15 mai 2019

mercredi 15 mai - trois albums autour de jean-philippe rameau...

Trois albums fort intéressants quant à leur concept et à la virtuosité de leurs interprètes...

- "Tourbillons de Rameau", Teodoro Anzellotti, accordion, 2019

- "Rameau Hier et aujourd'hui", Vincent Lhermet, accordion, 2015

- "Jean-Philippe Rameau, pièces de clavecin", Viviane Chassot, accordion, 2011

J'ai dit dans mon précédent article comment nous avons fait connaissance avec le tout récent opus de T. Anzellotti consacré à Rameau, son œuvre et sa postérité au filtre de l'accordéon de concert. Inutile de préciser que le plaisir est au rendez-vous de cette rencontre. On ne présente plus Anzellotti. Une œuvre majuscule ! La structure - le concept fondateur - de l'album est on ne peut plus claire : 27 pièces, la plus grande partie interprétée par Anzellotti lui-même, et six autres réparties sur les pièces 3, 5, 8, 10, 16,24 comme une respiration entre deux œuvres de Rameau. Un ensemble d'œuvres on ne peut plus classique et emblématique de ce compositeur. Un opus qui incite aux comparaisons et qui propose un album qui les prépare et les rend possibles. Un travail de lecture !



Mais voilà que chemin faisant, tout à mon écoute, une idée me vient à l'esprit. Il y a environ trois ans, Vincent Lhermet nous avait fait connaitre un disque dont il était le maître d'œuvre, concepteur et en grande partie interprète, un disque dont le titre dit assez l'intention et le projet :"Rameau Hier et aujourd'hui", Vincent Lhermet, accordion. Un disque  donc antérieur à celui d'Anzellotti. Un programme composé de 16 morceaux : onze compositions de Rameau et 5 œuvres contemporaines inspirées par l'œuvre de Rameau. Eternité de Rameau à qui les compositeurs d'aujourd'hui rendent hommage. Hommage vivant. Un travail de lecture.

 
 
Mais ce n'est pas tout. Comme j'ai entrepris d'écouter en lectures croisées ces deux albums et d'exploiter au mieux leur incitation à approfondir leurs propositions, me revient à l'esprit un album dont je garde un très beau souvenir : "Jean-Philippe Rameau, Pièces de clavecin", Viviane Chassot, accordion. Directement des compositions au clavecin de Rameau à l'accordéon aujourd'hui. Un accordéon précis et lumineux. Une musique intemporelle.
 
Ce disque est composé de 18 pièces. Beaucoup sont communes avec celles des deux autres albums, mais il y a surtout un passage fort étonnant et propre à exciter notre attention. Les morceaux 2 à 9 du disque de V. Chassot sont strictement les mêmes que les titres 17 à 26 d'Anzellotti. On ne peut pas ne pas les comparer. Sans forcément chercher quel est "le meilleur", mais tout au contraire en s'intéressant à la particularité de chacun.
 
En tout cas, ces trois albums sont pour moi un vrai bonheur d'écoute. La table est dressée ; reste à déguster les menus. Un vrai chemin de découverte ! Je ne sais si j'ai su communiquer mon enthousiasme ; je souhaite vous avoir donné le désir d'entamer ce parcours de comparaison.
 
 
 

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil