mercredi 3 juillet 2013

jeudi 4 juillet - accordion y cajon project à toulouse : 1 + 4 + 4 photonotes

De Gilles Cuzacq et Aurélien Arjo, j'ai finalement décidé de garder neuf photonotes : une de leur formation à la maison de l'Occitanie, à la pause musicale, au moment du déjeuner. Une cour intérieure très toulousaine. Un environnement chaleureux, un public nombreux d'habitués, qui manifestent leur plaisir à chaque morceau et à la fin du concert. Pour beaucoup, une heureuse découverte. Je retiens "Tango pour Claude", "Oblivion", "Fiesta" de Chick Corea, peut-être mon morceau préféré.  Bien sûr, je n'ai pas noté par écrit les différents morceaux, même si Gilles a pris la peine de les présenter. En fait, pour pallier ce manque et vérifier tout le plaisir que j'ai pris à écouter ce duo, j'ai surtout envie de retrouver une occasion de l'écouter à nouveau.


J'ai choisi les deux photos ci-dessous parce que je les trouve caractéristiques de la posture de Gilles et surtout de sa concentration sans failles dans son jeu propre et dans son attention à son jeune collègue.

 

Le soir, au Mandala, changement d'atmosphère. Ambiance cabaret. Un public averti apprécie à sa juste mesure la prestation du duo. Je vérifie que l'alliance accordéon - cajon fonctionne vraiment bien, avec une complémentarité et une complicité manifestes.



Ci-dessous, vers la fin du concert de midi, une attitude caractéristique d'Aurélien.


Vers la fin du concert, Aurélien prend des sortes de maracas et l'on sent bien que son jeu préfigure l'exploration d'autres pistes. Charlotte trouve qu'il a beaucoup de charme.


Le soir, au Mandala, l'ambiance cabaret ou club de jazz donne une autre tonalité et une autre présence au jeu d'Aurélien. Forcément, comme je l'ai dit plus haut, je n'ai qu'une envie, c'est de pouvoir dans un délai raisonnable écouter à nouveau "accordion y cajon project".


0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil