mercredi 16 mars 2011

mercredi 16 mars - dedans / dehors

Il était temps que je m'y mette, j'ai passé une grande partie de la matinée à reclasser mes disques d'accordéon, en laissant de côté pour l'instant diatoniques et bandonéons. Chaque chose en son temps. En fait, c'est comme une pulsation vitale : je classe, tout est bien en ordre, puis j'écoute un disque, je ne le remets pas à sa place ; j'en reçois ou j'en achète un autre au Parvis, je l'écoute, mais je n'ai pas de place où le ranger, il rejoint un "déclassé" sur une étagère ou sur mon bureau... et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il soit nécessaire de reclasser l'ensemble qui s'est peu à peu dispersé. C'est la lutte sans fin de l'entropie et de l'ordre, de la vie et de l'organisation, etc...

Et donc, comme je me livrais à ce travail de classement, petit à petit m'est apparue une distinction entre les accordéonistes que je plaçais ainsi suivant l'ordre alphabétique. Cette distinction n'était pas claire d'emblée. Comment la définir ? Peut-être par cette intuition qu'ils se distribuent en deux grandes classes, que je définirais par des couples de notions opposées, sinon contradictoires, qui correspondent à deux sortes de mouvements en sens contraires :

- expansion / densification
- dilatation contraction
- convergence / divergence
- centipète / centrifuge
- dispersion / concentration
- condensation / dilatation
- intérieur / extérieur
- introversion / extraversion

Si j'essaie de traduire l'impression traduite par ces couples de notions opposées, je dirais que lorsque j'écoute de l'accordéon, parfois j'ai le sentiment d'une inspiration qui s'alimente "à l'intérieur", comme dans un mouvement introspectif, de retour vers soi, quelque chose d'intimiste ; d'autres fois, au contraire, j'ai l'impression d'une vitalité explosive, tournée vers l'extérieur, disons spectaculaire, quelque chose d'expressioniste.

Dans la première catégorie, je classe Klucevsek, Lechner, Anzellotti, Pellarin, Berthoumieux, Biondini, Daverio, Dimetrik, Florizoone, Haltli, Mille, Matinier, Suarez, Holshouser, Méthivier, Paier, Sopa, Väyrynen,  Demonsant, Toucas, Maurice, De Ezcurra, Manu Comté, Venitucci, Yengibarjan, Art van Damme, Viale, etc...
Dans la seconde, je classe Accordion Tribe, notamment Kalaniemi, Barboza, Beier, Cobra Verde, Roberto de Brasov, Corti, Borghetti, Lassagne, Gizavo, Gonzaga, Macias, Ponty Bone, Varis, Pohjonen, Lacaille, Marocco, Gus Viseur, Jo Privat, etc...

Je note que j'ai du mal à classer sous une catégorie unique des accordéonistes comme Azzola, Motion Trio, Galliano ou Loeffler. Ce sont un peu des passe-murailles... Bon ! C'est un peu "large" comme classement. Il faudra affiner les catégories et les critères, même si l'intuition de deux formes d'inspiration opposées : dedans / dehors, me parait  déjà pertinente.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil