dimanche 13 février 2011

mardi 15 février - y a pas que l'accordéon...

Jeudi dernier, 10 février, l'enseignante du CM2 de Charlotte était en grève. Comme les parents de sa copine, Marie, étaient dans l'embarras, ne sachant à qui la confier, Charlotte a immédiatement trouvé la solution : il suffisait d'inviter Marie à venir passer la journée avec nous. Quant à Camille, sa maîtresse ne faisant pas grève, telle un petit soldat courageux, elle a fait ses devoirs, pris son cartable et son sens du devoir, et faisant contre mauvaise fortune bon coeur elle a feint de se réjouir de retrouver ses copains. Elle a tellement joué le jeu que finalement, en fin d'après-midi, elle était réellement contente de sa journée. A sa manière et spontanément, elle avait retrouvé la sagesse de Pascal :"Mettez-vous à genoux et bientôt vous croirez".

Bref !  Le matin, Charlotte et Marie ont créé une association "Sauvons les animaux" et j'ai dû à plusieurs reprises signer un engagement de m'occuper personnellement de tel ou tel animal en peluche : girafe, ours brun, ours blanc, hippopotame, grenouille, etc... De quoi peupler l'arche de Noë. Pour l'après-midi, elles manquaient de projets. On leur a proposé d'aller faire une petite visite au musée des Abattoirs, un lieu d'exposition d'art contemporain qu'elles affectionnent. Et, je dois le dire, c'est pour nous un vrai bonheur de voir à quel point elles apprécient cet art qui désoriente encore beaucoup d'adultes. L'abstraction ne les rebute pas ; la recherche du sens à tout prix ou de la ressemblance n'est pas leur obsession ni même leur souci premier.

Nous voilà donc partis pour les Abattoirs. Il y avait une exposition - du 17 novembre 2010 au 13 mars 2011 - dédiée à la présentaion de la collection d'un artiste, Bernar Venet. Parmi les oeuvres présentées, Venet, lui-même, Christo, Duchamp, Klein, Cesar, Arman, Dan Flavin, On Kawara, Motherwell, etc... Dois-je encore avouer mon plaisir d'avoir constaté que Cesar, Arman, Christo, Duchamp, entre autres, leur sont déjà familiers et qu'elles en sont déjà, devant une oeuvre, à évoquer d'autres oeuvres semblables, à les comparer, à argumenter leurs impressions et leurs jugements ? Autre chose : au retour à la maison, sans rien dire, Charlotte et Marie sont allées chercher le matériel nécessaire pour faire leurs propres oeuvres inspirées de ce qu'elle avaient contemplé, sans chercher l'imitation, mais en les interprétant librement à leur guise. En ces temps où il n'est question que d'évaluation, quel meilleur critère que la liberté de leur comportement et l'autonomie qu'il manifeste ?

Bref ! Un moment d'apprentissage qui ne doit rien à un enseignement quelconque, mais tout à une certaine mise en situation.

Pour en savoir un peu plus sur cette exposition des oeuvres de la collection Bernar Venet, trois documents tout à fait significatifs : inauguration, installation de l'exposition et rencontre avec l'artiste. 
 
- l'inauguration
http://www.youtube.com/watch?v=f2xRKNBRRBo

- l'installation
http://www.youtube.com/watch?v=DYuuY67Fcm4&feature=relmfu

- la rencontre
http://www.youtube.com/watch?v=Adx7esMd02U&feature=relmfu

Voilà, l'accordéon ce n'est pas rien, mais il n'y a pas que l'accordéon...

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil