mercredi 12 janvier 2011

vendredi 14 janvier - paris jazz corner : le père noël fait des heures sup'

Mercredi, 8h00. On vient d'ouvrir les volets. Temps maussade, pluvieux : on entend le mouvement d'horlogerie de la pluie sur le toit, de tuile en tuile, puis dans les gouttières, avant de se perdre dans le tout à l'égout. On prend le petit déjeuner. Un coup de sonnette, un seul. Surprise ! La factrice a revêtu une tenue de père noël. Un colissimo expédié par Paris Jazz Corner. Une signature. Le service de Paris Jazz Corner est toujours aussi impeccable : commande passée dimanche soir ; livraison trois jours après.


A l'intérieur du colissimo, quatre cds avec leurs fiches techniques.  J'ai profité de l'offre de déduction de 20% pour commander ces quatre disques, dont je sais peu de choses, mais que j'avais repérés depuis quelque temps déjà. J'aime bien profiter de tels avantages pour prendre des risques. Je veux dire par là que la fiche descriptive des disques sur Paris Jazz Corner, comme sur maints autres sites de distribution, mentionne la présence d'accordéon sous la rubrique "participation", mais ne dit rien du nombre de morceaux où a lieu celle-ci. Parfois, cette participation se réduit à un morceau. Mais j'aime bien cette incertitude, car de toute façon, accordéon ou pas, il s'agit de musique et c'est l'occasion de faire des découvertes que je n'aurais pas faites en toute connaissance de cause.


Ces quatre disques sont :

- "No piano on that one" sous la signature de Gilles Apap, violon, avec Myriam Lafar, accordéon, mais aussi un cymbalum, une contrebasse, un clavecin et une harpe. 2001 Apapaziz Productions.
- "Lume" sous la signature de Chico Batera, batterie / percussions, avec Marcos Nimrichter en titres 6 et 7. Sarapui Produçoes Artisticas, 2006. Discmedi.
- "Soyle", Murat Öztürk trio, avec Marcel Azzola en 5. 2001 Label Hemiola.
- "A trois temps", Denis Leloup, trombone et composition, David Venitucci, accordéon, François Thuillier, tuba, Sebastian Quezada, cajons, tambours Bata, shaker, tambourin. 2007 Feeling Musique.

Mais, c'est pas tout ça.  Juste le temps de passer un ou deux titres de chaque cd, histoire de se faire une petite idée... On finit de déjeuner. Il y a des courses à faire. On déjeune vite fait à midi. Cet après-midi, je rends visite à mes parents, à Nay, dans leur maison de retraite. Il pleut. La terre des champs le long de la route n'arrive plus à absorber l'eau tombée du ciel ; les cours d'eau sont pleins à ras-bord, car ces derniers jours la neige a fondu en masse. Les sommets ont perdu leur blancheur.

Bref, en ce mercredi 12, il est 17h40, Françoise a préparé du thé et de la brioche. C'est bon, mais je suis quelque peu crevé à mon retour de Nay. Comme d'habitude. Je vais aller me refaire une petite santé devant la télé. "Un diner presque parfait", c'est presque parfait pour se remettre en forme ; ça prend pas la tête ; ça se regarde sans y penser et même sans penser à rien. Mais ce soir, c'est sûr, j'explore un peu ce surplus de Noël.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil