mercredi 3 avril 2019

mercredi 3 avril - "reminiscence of the future"...

Depuis hier après-midi, je me suis mis en posture de découverte.

Je m'explique. Hier donc, mardi, comme je parcourais les rayons du Parvis, je croise le responsable des disques de musique. Un large sourire pour m'annoncer qu'il a reçu et mis de côté pour moi un disque d'accordéon. Un disque quasi confidentiel édité par un label polonais :"Dux". Un disque de 2018. Dont il ne sait pas précisément comment il l'a reçu. Nous convenons qu'en tout cas c'est une bonne surprise. Toujours le hasard !

- "Adam Maksymienko / accordion / Reminiscence of the Future / Sonatas for accordion".

Quant au programme du disque, on peut le décrire comme organisé suivant trois volets bien équilibrés. Trois exemples d'œuvres, disons classiques, des écoles russe ou ukrainienne, en tout cas de l'Europe de l'Est. L'accordéon comme orgue !
Qu'on en juge :

- V. Zolotaryov, Sonata n° 3
- S. Gubaidulina, Sonata... "Et Expecto"
- V. Semonov, Sonata n° 3, "Reminiscence of the Future"

En fait, en première impression, je situe ce disque comme une œuvre contemporaine, une interprétation d'aujourd'hui de compositions inscrites dans la tradition russe du Bayan. Et qui dit Bayan, dit un travail de virtuose sur le soufflet et sur la puissance qu'il recèle. En tout cas, c'est mon approche dans ce moment de découverte.

Trois compositeurs emblématiques donc de la tradition de l'Est, trois compositeurs que j'identifie d'emblée assez bien pour les avoir écoutés à maintes reprises, et d'autre part un accordéoniste jeune et virtuose, une totale découverte !

On y reviendra...  

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil