dimanche 17 février 2013

mardi 19 février - à propos de l'album de Richard Galliano et Christian Howes... Ce qu'en dit Françoise.

Il y a quelques jours, le 1er et le 2 février, j'avais écrit quelques mots sur l'album "Southern Exposure" sous la signature du violoniste Christian Howes avec Richard Galliano en special guest. Des mots d'admiration, forcément. Après l'expression de mes premières impressions, j'avais l'intention d'y revenir , non pour approfondir l'analyse, mais pour mieux prendre conscience  de mes propres émotions et aussi pour écouter sous un angle nouveau tel ou tel titre, dont la complexité m'aurait échappé. Un tel album en effet, c'est comme un vin fin : on y découvre toujours, après coup,  une complexité et une profondeur non perçues au premier contact.

Mais voilà que Françoise vient de publier sur son blog ses propres impressions et je trouve qu'il est plus pertinent de la citer, tant il est vrai que grâce à son texte j'ai déjà fait une grande partie de ce chemin de complexité que j'évoquais plus haut.

En titre : "Richard Galliano chez Christian Howes, US, mais direction le Sud !"

http://francoise-rebinguet.blogspot.fr/2013/02/richard-galliano-chez-christian-howes.html

Je trouve bien vue cette remarque où il est question de la capacité extraordinaire de Richard Galliano à se risquer dans des aventures musicales toujours nouvelles ; de même, la mention de l'interprétation de "Spleen" est tout à fait juste.







0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil