vendredi 30 novembre 2018

vendredi 30 novembre - connaissez-vous zoreslav kravchuk ?

" Connaissez-vous Zoreslav Kravchuk ?"

Si oui, vous m'étonnez et je suis plein d'admiration pour votre culture accordéonistique.

Quant à moi, je le découvre depuis hier. Un album surprenant, virtuose et attachant. En tout cas, intriguant.

C'était mercredi, il y a deux jours, au Parvis. Je voulais savoir où en était ma commande du dernier opus de William Sabatier, sorti effectivement il y a environ une semaine.

- Le responsable du rayon des cds. "Il n'est pas arrivé... Il y a en effet du retard dans les livraisons. Je relance votre commande..."

Mais, il ajoute tout aussitôt :" J'ai pensé à vous,  J'ai mis de côté pour vous un disque qui m'a paru bien singulier ; c'est pour ça que je ne l'ai pas mis en rayon".


 
A la vérité, c'est un disque étonnant. Déjà, trois lignes de présentation au verso de la pochette donnent le ton ou, si l'on veut, le style du personnage. Je cite :"Le Glenn Gould de l'accordéon. Virtuose reconnu et admiré par ses pairs, Zaroslav Kravchuk se refuse à jouer en concert. La rue est sa scène... Cet album précieux constitue l'unique témoignage de son immense talent". Admiré par Richard Galliano, je me dis que ce n'est peut-être pas l'effet du hasard s'il édite son disque chez Milan Music. D'abord, en 2002, sous son nom ; puis en 2008 chez Milan Music.
 
Le programme de l'album est certes classique, c'est l'interprétation qui manifeste une personnalité hors du commun. Au programme, six pièces de Bach, trois de Vivaldi, trois désignées comme A. Vivaldi/J.-S. Bach, etc... et, in fine, "La valse à Margaux" et "Tango pour Claude". Quant à l'interprétation, elle sonne comme s'il s'agissait d'un orgue, mais d'un orgue souple et dynamique, puissant mais sans inertie. J'ai pensé en écoutant ce programme, si original malgré son classicisme, que Z. Kravchuk illustrait bien à sa manière l'école ukrainienne de l'accordéon. Et, dans la construction même de l'album, j'ai, forcément, pensé à des Variations, sur le modèle des Variations Goldberg.
 
Un disque qui en même temps m'intéresse et me touche. A classer à part...
 
ps.- il est difficile de mieux le connaitre en explorant les pistes proposées par exemple par Google ; c'est une autre caractéristique de cet artiste. Plutôt secret, semble-t-il...  
 
 
 
 
 

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil