mercredi 2 février 2011

jeudi 3 février - accordéon académie

D'ici peu, j'aurai l'occasion de décrire à grands traits et en toute subjectivité le contenu du dernier "Accordéon & accordéonistes". Mais, je voudrais tout de suite me faire l'écho d'un article ou plus exactement d'un "communiqué publi-rédactionnel Armony TV" intitulé "Accordéon académie sur Armony TV", pages 8 et 9. Il s'agit d'un projet et j'emprunte le titre même de l'article pour en présenter ici les grandes lignes ou du moins quelques traits caractéristiques.

"Accordéon académie" s'inscrit dans une nouvelle chaîne de télévision francophone, qui devrait débuter en septembre et qui serait diffusée sur la TNT nationale gratuite et dans les autres pays francophones, d'après le communiqué. Quant à l'esprit de ce projet, je cite : " "Accordéon académie" est une nouvelle émission de télé-réalité 100% accordéon qui a pour but de dynamiser notre instrument en France et en francophonie à travers un concours national qui s'inscrit dans un esprit "Star Academy", "Loft Story", "La ferme célébrités" ou "La France a un incroyable talent" [...] Le vainqueur sera en couverture d'"Accordéon & accordéonistes"" (partenaire de l'émission). Hohner, autre partenaire de ce programme, offrira au vainqueur de la finale nationale un modèle Fun Flash d'une valeur de plus de 11000 euros, un contrat d'artiste, etc...etc... [...] Ce concours s'adresse à des accordéonistes amateurs ou professionnels de "variété (basses standard chromatique acoustique)" .

Pour être utile à qui serait intéressé, j'ajoute que des renseignements peuvent être demandés au 06 17 85 38 19 ou par courriel à l'adresse frederic.deschamps@wanadoo.fr

En fait, spontanément - je ne dis pas naturellement, car ma réaction, si elle est immédiate, irréfléchie, spontanée donc, est entièrement construite, longuement élaborée, en un mot culturelle - j'ai le sentiment que cet accordéon de concours n'est pas mon accordéon. Lisant l'article, j'aurais évidemment parié sur le fait que l'émission aurait pour partenaire une marque comme Hohner et en particulier cette catégorie d'accordéons qui éclaboussent de lumières et de paillettes, quelque chose qui respire la joie et la bonne humeur : jaune citron de préférence ou mandarine fluo. A la rigueur vert acide pour la version accordéon durable.

Tout aussi spontanément, la référence au modèle d'émission qu'est "La ferme célébrités" me laisse perplexe. J'ai essayé de la regarder, d'y trouver le moindre intérêt, mais en vain. Dois-je le dire :"Trop de vulgarités".

Mais justement cette distance entre le projet de cette émission de promotion de l'accordéon et mes propres goûts m'intéresse. J'y vois l'occasion pour moi de connaitre un monde qui m'est étranger. Si j'ai quelques doutes, non sur la virtuosité des lauréats, mais sur le plaisir que je pourrais trouver à les écouter, je suis convaincu aussi que les procès d'intention sont détestables. C'est pourquoi j'attends le début d'"Accordéon academy" avec toute ma bienveillance.

Tout au plus, puis-je ajouter que j'espère qu'on échappera à certaines dérives, sur le modèle par exemple de "Top Chef" où j'ai vu un jour les candidats cuisiner sur une plateforme suspendue à une grue - les candidats, ça allait encore, mais le jury, je ne vous dis pas...-. Je ne veux pas imaginer nos accordéonistes obligés d'aller récupérer leur instrument au fond d'une piscine avant de remonter à la surface, de vider leur soufflet puis d'interprèter "Perles de cristal" ; je ne veux pas les imaginer jouant "Ah ! le petit vin blanc" suspendus par les bretelles de leur instrument à un élastique sous le viaduc de Millau ; je ne veux pas les imaginer, dans une version exotique, inspirée de Koh-Lanta, lachés solo en Guyane ou à la Réunion, obligés d'interpréter biguines et maloyas après avoir ouvert leur clairière à la machette. Je délire... Le communiqué dit bien que les candidats sélectionnés pour la finale nationale se retrouveront dans un magnifique loft du sud de la France pour une préparation intensive technique et musicale assurée par Frédéric Deschamps, à l'initiative de ce projet - je cite -colossal. L'art de l'arrangement et de l'improvisation sera assumé par Jérôme Richard. J'ose espérer que la décoration intérieure du loft ne sera pas signée des designers d'Hohner.

Et puis, il n'est que de voir la posture et le sourire de Christophe Vérin en illustration de l'article pour être rassuré : la formation à la "bonne humeur" - composante essentielle de l'accordéon de variétés et condition sine qua non d'une réussite commerciale sinon artistique - sera bien assurée/assumée.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil