samedi 13 mars 2010

samedi 13 mars - estelle sauvain pièces détachées

Bon, je ne vais pas raconter une fois de plus que je suis allé demander au Parvis si "Melosolex" était arrivé. Et que j'y suis allé en vain. Les meilleurs gags ont des limites. Le comique de répétition aussi. Mais, suivant mon habitude, j'ai profité de ma visite à l'espace culture de l'hypermarché Leclerc, pour parcourir les rayons de disques. C'est ainsi que mon attention a été attirée par l'album d'Estelle Sauvain, "Pièces détachées".

Si je ne connaissais pas cet album à strictement parler, j'en avais une idée assez précise après en avoir écouté divers extraits sur myspace, je crois, et sur accordéon-musicstore où il figure au catalogue. Mon intuition est confirmée par l'écoute des dix-sept titres : il s'agit d'un premier disque, plein de promesses. Par exemple, j'ai bien apprécié la fluidité et la clarté du jeu d'Estelle Sauvain. Ce sont des qualités communes à toutes ses interprétations. En revanche, je trouve l'ensemble assez disparate. On dirait un disque destiné à montrer les différentes facettes de son talent. C'est ainsi que l'on passe d'un morceau intitulé "Skifi" d'A. Puchkarenko à un prélude de Bach puis à un hommage à Astor Piazzolla ; du 3ème mouvement d'"Opale Concerto" de Galliano à "A quatre mains" de Beier. A ce propos, notons que plusieurs morceaux sont interprétés en duo par Estelle et sa soeur Angélique au piano. On finit par plusieurs pièces co-signées par L. Beier et Estelle, auxquels se joignent pour certaines F. Deschamps, J.-M. Torchy ou D. Maurice.

Le disque a été enregistré en septembre 2008 par Ludovic Beier ; produit en 2009 par Ludovic Beier et Sébastien Smits pour City Records. C'est une référence et une garantie de qualité. Et, je le répète, un premier opus plein de possibilités et de promesses. Pour l'instant, et sans que cela soit le moins du monde péjoratif, je le situerais plutôt suivant les titres dans la catégorie "exercice de style", voire "exercices de styles", ou "à la manière de...", voire pastiches. C'est agréable à écouter, c'est varié, ça ne provoque, du moins pour moi, pas de véritable émotion.

2 commentaires:

Blogger Unknown a dit...

Bonjour,

Je travaille pour les Musiques à Ouïr, et donc pour Mélosolex...je vois que vous avez des difficultés à vous procurer le cd, vous pouvez me contacter en privé si vous le souhaitez?

15 mars 2010 à 01:29  
Blogger michel a dit...

Bonjour Tiphanie !

Merci pour la proposition. Comme je n'ai pas d'adresse où vous joindre et que je n'ai pas trouvé de numéro de téléphone sur le site des Musiques à Ouïr, voici mon adresse courriel : michel.rebinguet@wanadoo.fr

Merci encore. Cordialement

17 mars 2010 à 01:33  

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil