vendredi 1 mai 2020

samedi 25 avril - mise au point...

Samedi 25 avril, 17 heures. Françoise met de l'ordre dans la maison. De mon côté, j'essaie de donner forme à la végétation qui prolifère dans le jardin. En effet, le ramassage des déchets verts ne fonctionne plus depuis des semaines ; pour cause, l'épidémie qui frappe plus de la moitié du personnel de la voirie.

Le conteneur "vert" est donc plein à ras bord ; il est plus que difficile à manier eu égard  à sa force d'inertie. Bref, sa masse décourage de vouloir le déplacer. Bref, comme j'ai pratiquement décidé de le ramener à  sa place habituelle, je le tire, je le pousse… En vain, je le pousse et je le tire, alternativement,  en vain.

Je le tire donc ; il résiste. Je le déplace enfin - si peu - de quelques centimètres sur une allée en pente douce. Il bouge. je m'arc-boute, je me crispe sur la poignée  du couvercle. Je me crispe encore en cet instant même où le conteneur commence à prendre de la vitesse. C'est alors que tout à coup, sans crier gare,  il se dresse de toute sa hauteur et de toute sa masse, en retombant, vient fracasser mon crane.

Un bruit "hénaurme" ; un bruit - une explosion - et du sang.. Le monde est rouge. Rouge sang.. Françoise se précipite, une serviette éponge à la main… L'herbe devient rouge. La serviette aussi.

Bref...! A 18h30, le toubib de "sos médecins" vient de poser don huitième point de suture sur mon crane.  Même pas mal ! Je m'avise alors que ma tête est endolorie et que je m'en tire à bon compte. Tout de même, quel choc !  Il faudra mettre vos vaccinations à jour dit le toubib en partant.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil