vendredi 29 avril 2011

samedi 30 avril - un nouvel album du quatuor caliente

Actuellement, et jusqu'à dimanche, nos pensées sont entièrement et quasi exclusivement tournées vers la série de concerts de Richard Galliano avec l'OPPB. Quatre jours en Béarn, un rêve ! Mais, bon, on n'échappe pas aux courses alimentaires. Je me suis donc dévoué pour faire un saut jusqu'à l'hypermarché, pendant que Françoise s'occupait de faire la chasse à la poussière et de laver les terrasses couvertes de pollens.

Mais, forcément, avant de rentrer à la maison, un petit détour par le Parvis. J'avais commandé un disque de Franck Bedrossian, "Méphisto", avec Pascal Contet comme soliste. Un cd Aeon / Harmonia Mundi. Il devait sortir le 28. Il n'est pas arrivé. Voyons ! Voyons ! Peut-être vais-je trouver mon bonheur. Et en effet, il me saute aux yeux :

- "Astor Piazzolla - Gustavo Beytelmann / Encuentro / Quatuor Caliente", Aeon, 2011.

Sauf erreur de ma part, c'est le troisième opus du Quatuor Caliente. J'ai bien apprécié les deux premiers :

- "Astor Piazzolla / Libertango / Quatuor Caliente", Aeon, 2004
- "Astor Piazzolla / Déborah Russ / Quatuor Caliente", Aeon, 2007.

A l'origine, le quatuor est dédié à la musique de Piazzolla. G. Hodeau, bandonéon, C. Lorel, piano, M. Berrier, violon, N. Marty, contrebasse. Invité, V. Maillard, vibraphone. Le deuxième disque ajoute la chanteuse Déborah Russ au quatuor. Ce troisième disque ouvre le répertoire à trois compositions de Beytelmann à côté de quatre de Piazzolla, dont "Camorra I, II et III".  Je note que c'est Gilberto Pereyra qui joue du bandonéon. Comme invités, L. Colombani, guitare, sur les morceaux 1-4 et 7 et à nouveau V. Maillard au vibraphone sur un morceau.




Les trois disques forment une belle série, tant au plan plastique que musical. De beaux objets. Une première écoute a suffi pour me convaincre que le style du quatuor est bien présent, identique à lui-même quant à la passion et à l'énergie qui en émanent, et que l'évolution est tout aussi perceptible, en particulier avec l'ouverture du répertoire à Beytelmann. Je sens que c'est une belle réussite. Et puis, quelle prise de son !

On peut retrouver le quatuor et écouter soit des morceaux, soit des extraits sur les sites ci-dessous :

- le site myspace du quatuor
http://www.myspace.com/quatuorcaliente

- son site officiel
http://www.quatuorcaliente.com/QC-extraits.htm

- une vidéo YouTube enregistrée en 2009 au Duc des Lombards
http://www.youtube.com/watch?v=Vbck6MpzGg0

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil