samedi 26 mars 2011

samedi 26 mars - richard galliano concert solo : six photonotes pour retrouver ses postures et quelques mots en forme de synthèse

Françoise, dans son post, a fait la liste des morceaux interprétés par Richard Galliano au cours de ce concert : pas moins de dix-huit, ce qui, me semble-t-il, est déjà en soi une performance, surtout si l'on considère que chaque titre est, chaque fois, comme neuf. Chaque titre en effet a un je-ne-sais-quoi qui donne l'impression de le découvrir pour la première fois. Paradoxe ! On reconnait bien ces titres que l'on a écoutés maintes et maintes fois, on est en pays connu, et en même temps on est suspendu à l'attente de ce je-ne-sais-quoi unique, que l'on n'entendra qu'aujourd'hui.   










Comme souvent à l'issue des concerts de Richard Galliano, je me sens submergé de plaisir et quelque peu groggy, incapable du moindre recul par rapport aux sensations que j'ai éprouvées. Il faut dire que je ne fais pas trop d'efforts pour quitter cet état, tant il est agréable. 

Pourtant, ce soir, alors que nous retournons vers l'hôtel, guidés par un Tom Tom efficace, une idée me vient à l'esprit, que je soumets au jugement de Françoise, qui l'approuve. Cette idée, très synthétique, j'en conviens, est celle-ci : le génie de Richard Galliano tient, me semble-t-il, à la conjonction de trois qualités : énergie ou puissance, maîtrise technique, qui ne se confond pas avec la simple virtuosité,  et créativité. C'est comme un jeu de trois forces qui interagissent entre elles en se renforçant réciproquement. On trouve en effet des accordéonistes qui ont l'une ou l'autre de ces qualités ; on en trouve, certes en nombre réduit, qui en possèdent deux : puissance et technique, par exemple, mais la créativité fait défaut ; créativité et technique, mais c'est l'énergie qui fait défaut... Je reconnais que mon idée est assez abstraite, mais, pour l'instant, elle me convient. Il faudra que je mette mon hypothèse à l'épreuve, mais déjà j'ai l'intuition qu'elle tiendra la route. 

   

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil