jeudi 3 février 2011

vendredi 4 février - les swingueurs

Il y a, dans le numéro 105 de la revue "Accoréon & accordéonistes", pages 28-30,  un "Entretien" de Françoise Jallot avec Didier Ithursarry. C'est un accordéoniste que j'apprécie beaucoup et je regrette un peu, sauf erreur de ma part, qu'il n'ait pas encore signé un disque en leader.

A la fin de cet entretien, Françoise Jallot lui pose la question traditionnelle : "Quels accordéonistes vous ont inspiré ?" ; je cite ici sa réponse : " Je reste un inconditionnel de Marcel Azzola, de son toucher, sa sensibilité, sa musicalité. J'ai beaucoup écouté à une époque André Astier, Joss Baselli, Joë Rossi. Mon professeur aussi, Gérard Luc, qui durant les cours jouait et donnait énormément. Puis Art Van Damme, Sivuca, Tommy Gumina, Hermeto Pascoal, Richard Galliano... Je me rends compte que j'ai peu suivi les "swingueurs" comme Gus Viseur, Tony Murena, Jo Privat, et c'est bien dommage. J'ai eu l'occasion de les réécouter dernièrement, j'ai pris une claque. Il n'est jamais trop tard..."

Il n'est jamais trop tard en effet. C'est pourquoi, ci-dessous, j'ai sélectionné :

- Gus Viseur, "Jeannette" 

http://www.deezer.com/fr/music/home#music/result/all/gus%20viseur%20jeannette

- Tony Murena, "Indifférence"

http://www.deezer.com/fr/music/home#music/result/all/tony%20murena%20indifference

- Jo Privat, "Mon amant de saint-jean"

http://www.deezer.com/fr/music/home#music/result/all/jo%20privat%20mon%20amant%20de%20saint%20jean

En les écoutant je pense à ce propos de Richard Galliano qui disait, parlant de ces trois ancêtres fondateurs, qu'ils étaient capables de faire swinguer un bahut de cuisine avec sa vaisselle à l'intérieur. Dans le même article - "Jazzman" n° 112, avril 2005, page 15 - Richard Galliano dit avec regrets en évoquant Gus Viseur : "pendant longtemps, je suis passé à côté". Exactement les mêmes propos que Didier Ithursarry.

Je le cite encore : "La Rabouine", "Mystérieuse"... pour moi, c'est comme les compositions de Monk : quelque chose qui défie le temps et qui ne s'épuise toujours pas à la centième fois qu'on les joue".

Pour ma part, c'est "Indifférence" que je ne me lasserai jamais d'écouter.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil