jeudi 24 février 2011

samedi 26 février - europeana

... écouté ce matin "Europeana" dont la couverture se présente ainsi :"Joachim Kühn / Europeana / Jazzphony n°1 by Michael Gibbs / ACT". Sous le nom de Michael Gibbs, une liste de musiciens ayant participé à cet album, parmi lesquels Albert Mangelsdorff, Markus Stockhausen, Christof Lauer ou Richard Galliano.

J'avais repéré depuis longtemps ce disque dans le catalogue de Paris Jazz Corner. Une intuition me suggérait cependant que la participation de Richard Galliano devrait être réduite à la portion congrue. Pourquoi une telle intuition ? En raison, sans doute, de la liste des musiciens nommés pour leur participation. Je m'attendais à un disque de jazz réalisé par une formation à géomètrie variable, mais en tout cas limitée en nombre. Je pensais à des trios, quartets ou quintets au plus. Et toujours Joachim Kühn.

Eh bien, intuition juste en ce qui concerne Richard Galliano. On peut l'entendre sur le titre 3. "The Shepherd Of Breton ". Avec ces précisions,  4:34. Richard Galliano, accordion ; and members of the NDR-Bigband. Je n'ai pas mesuré son temps de jeu, mais il est certainement inférieur à 20 secondes. C'est tout pour ce disque. Mais, c'est tout de même bien, car j'ai ainsi l'occasion d'écouter une musique que je n'aurais certainement pas découverte délibérément. Cette musique, justement, contrairement à mon intuition, n'est pas une musique de trio, ni de quartet, ni de quintet. Elle est sans arrêt soutenue par l'orchestre philharmonique de la radio de Hanovre et chaque morceau me fait plutôt penser à un mini-concerto. Sur chaque pièce, un ou deux solistes et donc, le plus souvent Joachim Kühn et cet orchestre avec moult cordes.

Les compositions sont de Michael Gibbs. Si j'ai bien compris le livret, il s'agit de compositions en forme de libres arrangements d'oeuvres du folklore de divers pays d'Europe, d'où le titre "Europeana". Par exemple, la Norvège, l'Ecosse, la France, la Finlande, l'Allemagne, l'Irlande, etc... Des pays du nord de l'Europe avec une exception, le titre 13, le dernier :"Otra Jazzpana", qui est magnifique, dans l'esprit espagnol.

Au total, un intérêt inégal eu égard à nos goûts mais le plaisir d'une découverte. Avec des accents très contemporains qui nous ont fait penser à des créations de Bernard Cavanna.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil