mardi 22 février 2011

mercredi 23 février - bide et musique : pour preuve...

J'ai dit dans mes posts précédents mon enthousiasme sans nuages pour le concept et la réalisation de cette improbable et inouïe webradio qui a pour nom "Bide et Musique". Enthousiasme multiplié à l'infini quand j'ai appris qu'une place de choix était attribuée à l'accordéon. Et re-multiplié quand j'ai eu pris connaissance de la sélection correspondante. Certes, toutes les oeuvres choisies ne sont pas des chefs-d'oeuvre en tant que bides, mais toutes ont un charme sui generis auquel je n'imagine pas qu'un mélomane un tant soit peu éclectique puisse échapper.

Bon ! On va me dire que mon enthousiasme est celui d'un néophyte et qu'il retombera bientôt avec un bruit mou de flop ou de plouf comme un bide. Je pourrais certes essayer d'argumenter, essayer de trouver les mots pour me faire comprendre et pour faire partager mon plaisir. Mais je sens bien que tous les mots, toutes les phrases que je pourrais avancer ne seraient pas suffisants pour vaincre les résistances des plus incrédules.

C'est pourquoi je propose que vous jugiez sur pièce. A cet effet, j'ai donc retenu trois oeuvres, j'ose à peine dire trois opus, dont l'écoute a surpris, étonné et puis, du moins je le crois, charmé Françoise partagée entre rire et émotion, nostalgie et incrédulité, surtout quand, à la manière d'un karaoké j'en reprends audiblement les paroles.

Donc, à partir de l'adresse ci-dessous, je vous propose d'écouter trois morceaux :
http://www.bide-et-musique.com/program/107.html

1. Grand Jojo. Tango de Julot.
Interprète : Grand Julot.
1975, Label Vogue
On peut lire les paroles et donc karaoker. Par exemple, ce vers : "Je fais tsoin-tsoin et hop il y a tout le monde qui danse".
Et puis, il y a un commentaire savant signé Trocol Harum, que je me permets de citer ici, vu sa qualité d'érudition :
"C'est bien une adaptation de "Kiss of Fire " de Louis Armstrong (1952). Hé oui Jojo s'attaque aux grands, mais n'est-il pas le Grand Jojo ?
Il y a pléthore de reprises pour ce titre par Caterina Valente, Patty Pravo, Billy Ecstine, Goergia Gibbs (version qui a eu le plus de succès en 1952), Giovanni Marandi, Nat King Cole, Tony Martin, Anne Shelton, etc., et cela sans compter les innombrables versions uniquement orchestrales. Toutefois, à l'origine, il s'agit d'un tango argentin "El Choclo" composé en 1903 par Angel Villoldo pour la pièce de théatre éponyme . Il y a même une amusante parodie faite par Mickey Katz sous le titre "Kiss of Meyer". Julio Iglesias et Lalo Schifrin ont eux repris la version originale "El Choclo".

2. Le sous-marin vert.
Interprète : André Verchuren.
auteurs : John Lennon, Paul Mc Cartney, Jean Broussolle.
1966
Les Beatles comme bande-son de quelque chose comme "On a retrouvé la 7ème compagnie entre deux eaux".

3. Marche turque de Mozart à ma façon.
Interprète : Linette Dalmasso
Auteur : Mozart, adaptation de L. Dalmasso
2:12. Record de vitesse explosé. Record du monde du nombre de notes exécutées à la seconde !
En commentaire, un admirateur dit :"C'est une joie d'entendre une telle performance". Ah ! Linette, si vous aviez connu les galeries commerciales des hypermarchés de nos banlieues d'aujourd'hui, quel succès vous auriez eu auprès des programmateurs sonores ! Les courses hebdomadaires boostées par votre version de la Marche turque ; la ronde des caddies façon Grand Mufti ! Mais je rêve...

Bon, j'arrête ici pour que vous ayez le temps de juger sur pièce et de savourer ces morceaux de choix. Quant à moi, je vais essayer de me remettre les oreilles en place après avoir quitté la très trémendiste Linette Dalmasso comme on sort en titubant d'un tour de "Rapides charmeurs".

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil