mercredi 30 mars 2011

mercredi 30 mars - éthique et kitsch

En relisant l'article consacré à Christophe Demerson dans le dernier numéro d'"Accordéon & accordéonistes", j'ai été particulièrement intéressé par deux paragraphes où celui-ci explicite sa conception de l'orchestre "attractif" aujourd'hui et esquisse son projet de spectacle pour fêter ses trente ans de carrière, le 6 mai au casino de Pougues-les-Eaux. Par orchestre "attractif", il entend un orchestre qui peut faire danser les gens, mais qui aussi peut être regardé, car "c'est un véritable spectacle", qui est proposé avec des danseuses en permanence et une cinquantaine de costumes.

Mais j'en viens à ce qui a particulièrement suscité mon intérêt. Je cite : "Aujourd'hui, si on voulait gagner plus d'argent et avoir moins de soucis, on pourrait faire le choix, que certains font, de jouer seul avec des séquences préenregistrées. Moi je suis adepte du "zéro séquence". J'aime lorsque tout est fait en direct, j'y tiens [...] Le jour où je jouerai seul sur scène avec un expandeur ou des cds... j'appellerai ça la préretraite. Ceci étant, hélas, un par un, on s'y dirige tous". Cette exigence éthique me touche, je l'avoue. Elle me confirme dans cette impression, que j'ai eue parfois, par exemple à la guinguette des fêtes de Dax, que l'accordéoniste aurait pu poser son instrument sur sa chaise et aller faire un tour ou fumer une cigarette, sans que personne ne s'aperçoive de son absence. Voilà pour la dimension éthique.

Mais il y a, plus loin, dans ce même article, ce que j'appellerais la dimension kitsch. J'entends par ce terme un style ou un comportement esthétique fait d'éléments disparates, hétéroclites et pour tout dire quelque peu "rétro". Présentant à grands traits son spectacle du 6 mai, il dit qu'il y aura beaucoup de monde, notamment André Verchuren et Louis Corchia, mais aussi "le sosie officiel de Mike Brandt, qui chantera en direct". C'est cela qui, pour moi, signe le kitsch : un sosie en direct ! Plus loin, il précise que le spectacle, qui sera non dansant, alternera un accordéoniste et un numéro cabaret. Mais encore, il y aura des danseuses de cabaret et des magiciens... Je comprends bien qu'il s'agit de faire revivre l'esprit du music-hall à travers une suite de shows flamboyants. Je le comprends intellectuellement, mais je mesure aussi à quel point cela m'est étranger.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil