jeudi 20 mai 2010

samedi 22 mai - minvielle loeffler suarez




Jeudi matin. Françoise, à peine étions-nous revenus de Trentels, est repartie à Toulouse rejoindre "les petits" pour jouer auprès d'eux son rôle de "Mamou". Un peu de cuisine, quelques courses, conduire les filles à l'école et aller les y chercher, faire quelques lessives de retard et bien sûr repasser le linge qui doit l'être... La routine quoi !




De mon côté, je m'occupe de la maison, en particulier du jardin : tondre l'herbe, couper quelques tiges sauvages, quelques rejets indisciplinés, quelques rameaux proliférants... Avec le temps de ces derniers jours, pluie, pluie, pluie et maintenant un soleil bien chaud, il n'est pas étonnant que ça pousse. Et puis, évidemment, du courrier, trop à mon goût... Mais auusi le compte-rendu de Trentels, que je voulais faire à chaud. Sinon, c'est du réchauffé, les sensations et les souvenirs s'estompent.




Mais je m'éloigne... Jeudi matin donc, je suis allé faire quelques courses alimentaires chez Leclerc. Parcours rituel : parcourir les rayons de l'hypermarché en cochant les éléments de la liste au fur et à mesure qu'on remplit le caddy, payer à la caisse, traverser le hall commercial, déposer les sacs dans la voiture, remettre le caddy à sa place et retourner voir au Parvis si, par hasard, quelque disque nouveau d'accordéon est arrivé. C'est le chant des gondoles qui m'attire inexorablement. Je sais bien qu'Ulysse pour résister au chant des sirènes mettait de la cire dans les oreilles de ses marins. Je ne vais tout de même pas faire les courses avec des boules Quies dans mes oreilles...




Donc, me voilà parcourant les linéaires de cds... Et pourtant, je sais bien que je voulais écouter en priorité les trois disques ramenés de Trentels. J'ai eu à peine le temps d'y goûter.




- "Arabesque" de M. Leuchter


- "Vis-à-vis" de M. Leuchter et Ian Melrose


- "La chute de l'ange" de François Heim et la Sainte Famille
Bref, en bout de gondole, il est inévitable que je le vois, un disque de couleur jaune vif. Un disque d'André Minvielle. Un disque d'un producteur que je ne connais pas : Bee Jazz. Un disque BEE Jazz Records 033, 2010
J'hésite un peu, mais au verso, je lis :
- Marcel Loeffler, tracks 3, 7, 9, 10 et 12
- Lionel Suarez, tracks 1, 3, 4, 6, 10, 12, 13 et 15
Sur 15 titres, l'accordéon est donc bien représenté. Surtout il est représenté par deux accordéonistes dont le talent n'est plus à prouver. Evidemment, je ne résiste pas.
Eh bien, c'est un disque qui vaut la peine d'être écouté. Intéressant par le travail sur la langue qui en est le fondement ; agréable tout simplement au plan rythmique. Avec quelques perles comme "La valse de Hum", "La Javanaise", "Le petit bois du pop", "Passion"ou "Rocarocolo". Je me rappelle aussi une version de la "Flambée Montalbanaise" chantée par Minvielle avec Varis à l'accordéon dans le premier "Paris Musette". Un chef-d'oeuvre. J'allais oublier ! Un livret comprenant tous les textes. Un bel objet et un beau disque de jazz vocal.








0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil