vendredi 1 janvier 2010

jeudi 31 décembre - astor piazzolla : 2 cd + 1 bd

Quelques jours avant Noël, alors que je sortais lentement des brumes du sommeil, j'avais entendu, sur France Inter, un journaliste annonçant la sortie d'un numéro de la collection "2 cd + 1 bande dessinée" consacré à Astor Piazzolla. Bref... le 24, à 17 heures, Jean-Luc, le responsable du Parvis, me téléphone :"On vient d'ouvrir le dernier colis reçu aujourd'hui. Il est là. Passez quand vous voudrez". C'est comme ça que j'ai retrouvé ce Piazzolla, à minuit, dans mon soulier, au pied du sapin.

On connait la collection, consacrée essentiellement à des chanteurs ou musiciens de jazz. Edition Bdworld. Bdworld est une collection des éditions Bdmusic. Je note, en dernière ligne de la quatrième de couverture, cette indication :"2010 Bdjazz Paris / Made in China".

Une vingtaine de pages de biographie de Piazzolla sous la forme d'une bande dessinée. Une vignette par page. Un dessin qui évoque bien le monde du tango et celui de Piazzolla. Cinq pages de biographie sous forme d'un texte, plus deux pages en anglais. Page 35, les 24 titres du cd 1, 1955-1959 : 76'48. Page 36, les 20 titres du cd 2, 1946-1949 : 58'31.

Pendant la période de Noël, "les petits" étant installés à la maison, pas question d'écouter Piazzolla. Pas question d'écouter quoi que ce soit. Charlotte écoute Olivia Ruiz ; Sébastien écoute du rock, Nadja écoute, je ne sais comment, quelques chanteurs à texte... Françoise fait la cuisine et moi je fais des courses, entre deux moments où nous essayons, malgré tout, d'endiguer le flot des jouets et des jeux qui envahissent insidieusement toutes les pièces de la maison.

Mais comme "les petits" sont retournés à Toulouse pour passer le réveillon avec des copains, on découvre, un peu incrédules, dans la maison rangée et silencieuse, qu'il est possible d'écouter de la musique. Par exemple, les deux cds de Piazzolla. Le choix des titres est surprenant, mais fort intéressant. Alors que l'on s'attend à une présentation de l'oeuvre de Piazzolla, il s'agit en fait de deux sessions d'enregistrements, augmentées de quelques titres. Pour le cd 1, 1955-1959, il s'agit essentiellement (16 titres) d'un enregistrement au cinéma Gaumont Palace de la place Clichy en août 1955. Trois bandonéon, dont Piazzolla, l'orchestre de cordes de l'Opéra de Paris et Martial Solal au piano. Les titres 17 à 23 ont été enregistrés en 1957 à Montevideo ; le titre 24 en 1959, toujours à Montevideo. Quant au cd 2, il est composé d'enregistrements faits entre 1946 et 1948 par Piazzolla y su orchesta tipica. On comprend l'intérêt de ces deux sélections.

La place des cordes est évidemment impressionnante. L'orchestre de cordes de l'Opéra de Paris sonne comme une grosse machine. Les trois bandonéons se découpent sur cet environnement et Martial Solal est surprenant dans ce monde de tango. Quant au cd 2, je veux absolument l'écouter en alternance avec des titres joués en quintet ("Piazzolla - Teatro Regina") ou avec "Five Tango Sensations". Le grand écart. Les deux bornes d'un parcours que j'imagine de plus en plus tourmenté.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil