lundi 24 mai 2010

lundi 24 mai - session de rattrapage

Hier soir, dimanche 23, de 23 heures à 24 heures, "Easy Tempo" sur France Musique. "Dans les plis du soufflet : l'accordéon sous toutes ses coutures (3)". Emission présentée par L. Valéro et Th. Jousse. Cette émission fait partie d'une série, qui a lieu durant ce mois de mai, consacrée à l'accordéon.

J'avais eu l'occasion d'en signaler l'existence [jeudi 19 mai : serait-ce un frémissement ?] en relayant l'information que m'avait transmise Sylvie Jamet.

L'émission de ce dimanche est consacrée à l'accordéon au Brésil, assimilé par les deux journalistes au forro. Plusieurs morceaux de Luiz Gonzaga ; Gilberto Gil accompagné à l'accordéon ; Sivuca ; Dominguinhos, Oswaldino et Sivuca ; un morceau de bossa nova chantée accompagnée à l'accordéon ; "Sertao" de Richard Galliano dans la version "New York Tango". La semaine prochaine, la série passera par l'Argentine pour s'intéresser à l'accordéon et au bandonéon en Argentine.

L'émission peut être écoutée pendant 30 jours sur le net. C'est pourquoi je parle de session de rattrapage.

Pour ma part, j'ai trouvé cette heure plutôt tardive consacrée à l'accordéon brésilien fort agréable. Les morceaux s'enchainent sans temps morts. Les commentaires sont succincts, simples et informatifs. En fait, les deux journalistes ne sont pas, m'a-t-il semblé, spécialistes de l'accordéon. On a l'impression qu'ils découvrent d'une certaine façon ce monde. Et c'est là justement que se trouve leur qualité. Ils ne nous accablent pas de commentaires savants ou d'analyses sophistiquées ; ils ne multiplient pas les explications ni les références. Mais ils manifestent leur plaisir de nous faire découvrir, avec eux, un monde musical encore mal connu et abordé souvent avec nombre d'a priori.

Deux journalistes qui nous font partager leur enthousiasme en approndissant leur propre culture de l'accordéon, ça fait une très bonne émission, qui en prépare d'autres. C'est comme s'ils prenaient plaisir à apprendre en fabriquant pour leurs auditeurs une émission de vulgarisation et ce plaisir est contagieux, forcément contagieux.

0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil