mardi 18 mai 2010

mercredi 19 mai - trentels 7 : cinq photonotes du duo heim thorel

Le duo vient de commencer son concert par un morceau inspiré de rythmes bulgares. Il est 20h50. En fond de scène, un décor bariolé, façon patchwork flanqué de rideaux oranges, comme on en trouve des quantités dans les souks du Maghreb. Eux-mêmes sont bariolés, quoique plus sobrement. Leur présence réjouit les yeux autant que l'ouïe. C'est pétillant et un peu acide comme ces bonbons dont les enfants raffolent.

20h52. A l'exception de quelques brefs instants où il s'adosse à un siège haut sur pieds, François Heim bouge... Il bouge des pieds, il bouge de la tête, il bouge de tout son corps. Son accordéon se plie de bonne grâce à ce mouvement perpétuel. Il se tortille en tous sens.

20h52. Un bien joli diatonique, simple mais efficace.

21h11. Autre image du duo. Parfois Pascal Thorel est debout, parfois il est assis. Pendant ce temps, François Heim tournoie.



22h00. Je retiens cette photo de fin de concert pour les deux gouttes de sueur sur la joue de François Heim.







0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil