dimanche 7 février 2010

mardi 9 février - lourdes : ses cierges, ses anges, ses accordéons

J'avais dit le jeudi 4 février [Mémento] ma surprise, un peu, et ma déception, beaucoup, de n'avoir pas croisé ne serait-ce que l'ombre d'un accordéon à Lourdes. Pour ne pas rester sur cet échec, j'ai décidé de faire une petite recherche sur Google.



- "Lourdes accordéon" m'a permis de voir qu"il y avait un Accordéon Club Lourdais. Plusieurs adresses permettent à l'amateur d'accordéon curieux de savoir ce qu'il en est dans la cité mariale de trouver toutes les informations souhaitables. Parmi tous les documents disponibles, j'ai retenu, sur YouTube, une interview exclusive de l'ancien président et de la nouvelle présidente qui se confient à un journaliste local à l'occasion de la passation de pouvoir.


http://www.youtube.com/watch?v=whpHz34t47A



- "Lourdes cierges" m'a permis d'en savoir un peu plus sur l'industrie du cierge autour de la grotte. Sur cette question, je ne saurais trop vous encourager à aller voir ce que propose Google. On apprend par exemple que le commerce des cierges est le monopole d'une famille de Lourdes, la famille Douste-Blazy. Je n'aurais jamais pensé que ce commerce soit l'apanage d'une famille, de personnes privées donc ; j'imaginais qu'il s'agissait d'une gestion par une régie ou par quelque association de la ville et de l'Eglise. Douste-Blazy, ce nom évidemment vous dit quelque chose. Philippe Douste-Blazy, aujourd'hui éminent représentant de la France à l'ONU, a été en d'autres temps Ministre de la Culture. Franchement, je ne me souviens plus des décisions qu'il a prises et de la politique qu'il a menée, mais je n'ai aucune raison de penser qu'elles n'ont pas été importantes pour les acteurs de la culture et pour le rayonnement de notre pays. Tout me porte à croire au contraire qu'à l'instar des autres ministres de la Culture il a laissé lui aussi des marques indélébiles dans l'univers de la création. Mais, on voudra bien m'en excuser, je ne me rappelle plus lesquelles. En tout cas, je souhaite que le lien ci-dessous vous incite à explorer l'univers du cierge lourdais. Vous verrez par exemple comment vous pouvez moyennant finance acheter un cierge et le faire brûler sur place pour le salut de votre âme. Je n'ai pas vu si une commande groupée pouvait permettre d'en négocier le prix.
Vous apprendrez que le métier de "feutier" n'existe qu'à Lourdes. Ce mot, que je n'ai pas trouvé dans le Petit Robert, désigne l'activité du préposé, de l'armée de préposés, qui chaque jour installent les cierges dans les brûloirs et qui nettoient chaque soir la cire fondue pour la recycler.

http://www.linternaute.com/savoir/magazine/photo/lourdes-150e-anniversaire-de-l-apparition-de-la-vierge/les-marchandes-de-cierges.shtml


Mais ce n'est pas tout. En poussant mes investigations, j'ai trouvé une offre délicieuse et du meilleur goût : lot de 3 anges à suspendre, 13 cms, résine polychrome + dorée.

http://www.priceminister.com/offer/buy/90807549/lot-de-3-ange-a-supendre-13cm-resine-polyc-doree-accordeon-decoration.html

Ce sont des anges musiciens et, comme on peut le voir, ils jouent de l'accordéon, instrument finalement peu représenté dans l'iconographie religieuse.



0 commentaires:

Publier un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil